[SÉLECTION] LE THÈME DU SUICIDE DANS LA LITTÉRATURE

Le thème du suicide, particulièrement bouleversant, est souvent abordé dans la littérature. Découvrez une sélection d'ouvrages liés au sujet publiés aux Éditions du Panthéon.

1. "Suicide - Tome II" de Lisa Haddou

« Tu as l’air en forme, remarque ma mère.
– Oh ça oui ! Dans trois jours j’entre au lycée ! dis-je tout excitée. »
Toute ma vie j’ai attendu le jour où je serais au lycée ! Le lycée…
Ça a l’air génial ! Rien à voir avec le collège. J’ai tellement hâte d’y être !

Destiny est une jeune adolescente prête à rentrer au lycée. Blogueuse populaire dans son entourage, elle rêve secrètement d’en vivre et d’accéder à la toute-puissante notoriété. Cependant, lorsqu’elle commence à prendre le rôle de « Nouvelle Sky », toute sa vie tourne au cauchemar. Une succession de problèmes lui tombe dessus et Destiny fait rapidement le lien avec Sky qui devient alors son modèle dans la vie…

À travers cette fresque en perpétuel mouvement, on retrouve l’ambiance et le style du premier roman de Lisa Haddou, paru en 2017. Avec son écriture directe et son sens inné de la narration, l’auteure poursuit ici son exploration du harcèlement à l’école.

Avis éditeur : Avec cette histoire troublante, Lisa Haddou réussit brillamment la suite de Suicide. Tout au long du roman, le lecteur voit cette fois la descente aux enfers de la jeune Destiny.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

>> Découvrir "Suicide - Tome I" <<

2. "Patrick, récit d’une jeune vie brisée" de Silvia Dumont-Koller

« Arriva jeudi, le 18 septembre 1981. À 13 h 15, Patrick se rendait à l’école, comme toujours. Il a, d’après ce qu’on m’a dit, traversé la route sous la bonne garde des patrouilleurs scolaires. Lorsque la sonnerie de l’école retentit, ceux-ci plièrent bagage, laissant Patrick seul de l’autre côté. Et Patrick s’élança seul sur le passage clouté devant son école. Il n’avait pas remarqué la camionnette qui arrivait. Juste avant que Patrick mette le pied sur le trottoir, elle le renversa. Il y eut les marques de la tête de Patrick dans son pare-chocs. Patrick gisait 100 mètres plus loin, le sang lui coulant des oreilles. »

Ce témoignage est un besoin intime, viscéral, nécessaire. C’est à la fois la douleur, l’espoir mais surtout l’amour d’une mère qui revient sur le destin tragique de son fils. Avec un courage désarmant, elle raconte le combat quotidien d’une famille à l’espoir incommensurable. D’un premier accident survenu à 5 ans, lui laissant de graves lésions cérébrales, à une vie d’adulte, au quotidien articulé entre quête d’autonomie et hôpital psychiatrique, l’existence de Patrick Dumont ne fut que lutte acharnée.

Cet ouvrage est une histoire vraie, le récit authentique de la vie d’un fils. La voix d’une mère qui cherche à rester optimiste. C’est un message, une véritable preuve de la force d’un jeune garçon, d’une famille et d’un entourage. Mais c’est aussi, et surtout, un profond hommage caché dans le récit d’une jeune vie brisée.

Avis éditeur : Il ne peut y avoir qu’un mot pour couvrir la douleur provoquée par la perte de son enfant. À travers ce témoignage poignant, Silivia Dumont-Koller prend la plume avec la plus grande des transparences pour revenir sur le destin tragique d’un fils tant aimé.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

3. "La tête en vrac" d'Éloïse Bompard

« Je me nomme Éloïse, c’est le nom que la vie et ses événements ont choisi pour moi. Petite fille, j’étais maladroite, rêveuse et solitaire. Adolescente, je trouvais la solution aux problèmes de maths d’une autre manière que mes camarades, ce qui a exaspéré mes professeurs successifs, et adulte je traitais mes sujets de dissertation sous un angle singulier, voire déroutant pour le correcteur.
Je suis le fruit de tout ça. Alors ne vous attendez pas à lire quelque chose de droit, de solide et de logique. C’est précisément l’inverse que je vous propose. Une nouvelle manière d’écrire, peut-être bancale mais sincère, qui je l’espère, saura vous toucher. Suivez-moi, je vous embarque dans mon monde à moi… »

Ce recueil de textes est un pari fou : rassembler en huit chapitres trente années d’une vie peu ordinaire. Il ne s’agit pas d’une autobiographie mais plutôt de « morceaux de vie » disposés ici et là.
D’une enfance carencée et d’une adolescence tourmentée, aux expériences difficiles de la vie d’adulte, avec ses passages empreints de folie, l’auteur nous emmène dans son existence face à l’Autre. Un récit initiatique dévoilé sous le regard de la petite fille qu’elle est toujours, soignant ses plaies et ses traumas comme elle le peut.

Avis éditeur : Dans ce récit, tout sonne juste : les sensations, le désir, la vision. Éloïse Bompard parvient à faire toucher du doigt cet état de perturbation, de questionnement sans fin sur le monde, sur son environnement, avec beaucoup de sensibilité et de justesse. Une très belle surprise pour ce premier roman paru aux Éditions du Panthéon.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

4. "Seul le temps…" de James V. Vox

« … J’ai toujours mal, mais chaque mot que je tape sur ce clavier m’enlève une épine du cœur, neutralise son souvenir et sert à la remplacer par une meilleure image de moi-même. Je réapparais dans ma propre existence au fur et à mesure qu’elle devient floue. Elle qui n’est pas celle de qui je suis tombé amoureux. Elle qui ne m’aime plus et qui est partie comme elle l’a fait. Elle que je repousse à présent. »

Alors que James entame une cure de désintoxication pour alcoolisme, son épouse lui annonce par SMS son intention de divorcer après 14 ans de vie commune. Leur couple battait de l’aile depuis plusieurs années mais le jeune homme subit comme un couperet cette rupture brutale. En proie à une dépression depuis longtemps, il plonge tête la première dans la sidération la plus totale.

Pour s’extirper de sa douleur, renaître de cette séparation et enfin tourner la page, il s’investit dans un douloureux mais nécessaire travail d’introspection. En quête de réponses, il restitue ses écrits retrouvés de-ci de-là, des lettres non envoyées, des notes dans son téléphone, le journal de son ex-femme. Rapidement, ses souvenirs d’enfance au Mexique et ses premières années passées en France affluent à sa mémoire. Sous ses yeux, le récit de sa vie reprend forme.

Avis éditeur : En relisant ces notes éparses, il se retrouve et se comprend. En filigrane, une nouvelle aventure attend James : s’accepter, enfin. Laisser le temps au temps. Puis revivre, surtout…

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

5. "Sous le masque" de Marie Lasbleiz

 

Londres, 2008, le soir d’Halloween. Josué est un beau trentenaire français, déguisé pour l’occasion, à qui tout semble avoir réussi. Pourtant, sous le masque qu’il porte, le désespoir le ronge… Seul et enivré sur le pont de Waterloo, il se penche vers le vide. Soudain, quelqu’un l’arrête : une jeune fille à la chevelure rousse, masquée elle aussi.

Qui est cette étrange inconnue qui lui a sauvé la vie, sans lui laisser ni nom, ni visage ? Pourrait-il la reconnaître ? Aurait-il rêvé ?

Après cette rencontre aussi anonyme qu’intense, le retour à la réalité frappe durement le jeune homme. Mais au fond de lui, quelque chose a changé : l’espérance d’obtenir des réponses à ses questions, et surtout, de retrouver un jour son amie au masque blanc.

Avis éditeur : Bonheur amoureux, félicité conjugale, épanouissement professionnel... En société, nous portons tous un masque. Mais lorsqu'ils tombent, et que nos visages se retrouvent à nu, sans fards, qui sommes-nous vraiment ? Du bout de sa plume tourmentée et mystérieuse, Marie Lasbleiz ôte les fards et creuse les âmes. À la recherche de la réalité, de la vérité... et de l'espoir, tout simplement.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

>> Plus d'informations sur la prévention du suicide <<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *