Actualités

À l'occasion de la Journée Internationale des personnes handicapées qui a eu lieu demain, découvrez une sélection d'ouvrages liés au sujet et publiés aux Éditions du Panthéon.

Photo by AbsolutVision on Unsplash

Femme, noire, seule et handicapée : journal d’une migrante en France de Rose Mendy

« Pour moi, ceux qui travaillent sont plus avantagés que ceux qui ne travaillent pas. C’est pourquoi on donne le travail à ceux qu’on aime… Le corps, comme l’esprit, a besoin du mouvement, comme il a besoin de repos pour être en forme. Le lit ne nous apporte rien de bien, à part l’appauvrissement de l’esprit ! »

Entre anecdotes du quotidien et pensées douces-amères, la narratrice évoque sa vie de femme, handicapée, privée d’amour et de chaleur humaine, mais pas de sens critique ! Elle qui se range du côté des exclus, de ceux qui ne sont pas dans la norme, ose relever la tête et s’exprimer. Elle écrit en résistante, porteuse des valeurs de la justice humaine.

Avis éditeur : Véritable exutoire, ce témoignage touchant porte les valeurs sociales et de justice humaine chères à l’auteure. Un message d’espoir pour ceux qui se sentent exclus.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Quand elle passait de Calvin Djouari

« J’attends de tes nouvelles, je les guette, je les cherche fébrilement […]. Je suis un garçon opiniâtre en amour, je suis le vent des ombres incertaines qui guident les esprits persévérants. »

Le narrateur s’éprend d’une jeune fille croisée dans son quartier. Ébloui, il entreprend de se renseigner sur elle et de la courtiser. Adeline Kako, l’objet de toutes ses convoitises, est handicapée et se déplace avec des béquilles. Alors qu’elle doit partir, non sans lui avoir laissé une lueur d’espoir, il décide de tout quitter pour la suivre dans l’est du Cameroun.

Avis éditeur : Dans ce deuxième roman, Calvin Djouari nous invite au voyage d’un amoureux éperdu dans son Cameroun natal. Un hymne à la tolérance plein de chaleur et de lyrisme.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Matias sans H de Margarita de Sainte Lorette

« L’idée d’écrire ce livre me trottait dans la tête depuis longtemps. Je voulais partager avec le plus grand nombre, parents, éducateurs, médecins, mon expérience, mon vécu en tant que mère d’un enfant différent. Je voulais leur envoyer un message d’espoir, leur parler de mon quotidien, de mes souffrances ainsi que de mes grandes joies. Je voulais encourager également les parents à ne pas baisser les bras, à se battre pour aider leur enfant à aller de l’avant selon sa capacité. »

Comment accompagner un enfant différent vers l’autonomie ? Les familles confrontées à l’arrivée d’un enfant handicapé et les personnes chargées de s’en occuper trouveront dans ce témoignage matière à espoir.

Étudiante colombienne venue à Paris dans les années 1970, Margarita de Sainte Lorette raconte ici sa rencontre avec celui qui deviendra son mari et la naissance de leur premier enfant, Matias, déficient visuel et auditif.

Avis éditeur : Dans cet ouvrage empreint d’amour et de courage, Margarita de Sainte Lorette décrit le parcours semé d’épreuves qui a permis de conduire son fils, déficient visuel et auditif, à la haute fonction publique. Un message rempli d’espoir pour toutes les familles confrontées au handicap.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Brisure, la renaissance de Sylvain Bureau

« Devenir autonome était devenu mon seul et unique but. L’étape cruciale à franchir était d’enclencher le processus et de cheminer jusqu’au jour où j’aurais atteint mon but. Mon défi était de ne plus centrer mon attention sur l’anxiété et la culpabilité, mais plutôt m’appliquer à faire circuler une énergie positive sans justifier mes sentiments. »

Un accident survenu lors d’un plongeon dans une piscine paralyse Sylvain Bureau, cinq mois après la mort de son frère aîné. Par amour pour sa famille et en dépit d’une féroce dépression, il trouve la force et le courage d’exister, de continuer à goûter le sel de la vie malgré son handicap. Un témoignage poignant et sincère qui porte une immense détermination et un espoir sans bornes en la beauté de l’existence.

Avis éditeur : Comment se remettre d’un accident qui conduit à la paralysie ? C’est ce que nous raconte Sylvain Bureau dans ce témoignage poignant et sincère. Le récit d’une résilience empreinte d’espoir et de détermination.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Z'Handivie'f de François Zeugin

« Je ne regrette pas la vie que j’ai vécue, seulement peut-être toutes celles que je n’ai pas vécues. »

Paralysé à seulement quelques mois suite au vaccin de la variole, c’est à la force de sa volonté et avec l’aide inconditionnelle de sa mère que l’auteur va surmonter son handicap et prendre pleinement possession de sa vie, ou plutôt de ses multiples existences.

Avis éditeur : Un ouvrage bouleversant et plein d'espoir dans lequel François Zeugin nous raconte son combat face au handicap et les ressorts de sa résilience.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Grandir avec son plexus brachial de Vincent Engler

Suite à un accident au moment de sa naissance, Vincent Engler perd l’usage de la majorité de son bras gauche : il est atteint d’une paralysie du plexus brachial, également appelée la « maladie du motard ». Dans une volonté de partage mais aussi d’information, il témoigne à trente ans de son quotidien teinté par cette affection invalidante et méconnue dans une autobiographie sincère et porteuse d’espoir.

La passion porte Vincent Engler. La curiosité, l’empathie, la volonté de dépassement signent son ADN.

Avis éditeur : Dans cet ouvrage profondément touchant, Vincent Engler nous éclaire sur une affection peu connue, le plexus brachial. Cette autobiographie est à la fois sincère et porteuse d'espoir.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Le 10 novembre dernier a eu lieu la Journée du Polar régional. L'occasion de vous présenter une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon. De quoi frissonner lors de ces longues soirées d'hiver !

Photo by Steve Halama on Unsplash

Le Cadavre récalcitrant de Jean-Michel Salgon

« Bernard Lariège était à l’origine un éditeur spécialisé qui publiait, certes des  auteurs engagés, mais aussi quelques poètes contemporains, généralement allemands. Incidemment, Charles feuilleta, d’un air distrait, plusieurs revues qui étaient rangées sur l’une des étagères. Son regard s’arrêta sur le titre étrange d’une publication, « Le Cadavre récalcitrant». Après avoir constaté que le rédacteur en chef de cette revue, au demeurant confidentielle, était un certain Bernard Lariège, il reposa le volume en songeant qu’il était en train de s’égarer. »

11 avril 1971 : un célèbre dramaturge meurt assassiné près de son domicile parisien. Un suspect est rapidement arrêté et l’affaire est sur le point d’être classée… C’est sans compter sur l’enquêteur Charles Dangel, qui découvre que l’un des ancêtres de la victime est décédé dans les mêmes circonstances, exactement cent ans plus tôt. L’histoire se répète et les deux victimes ont d’autres points communs, comme cette revue au titre étrange dans laquelle ils écrivaient tous deux… Charles Dangel n’est pas au bout de ses surprises.

Avis éditeur : Dans ce roman noir qui multiplie les fausses pistes, Jean-Michel Salgon nous entraîne vers une vérité dérangeante où articles de presse et extraits de journal intime ponctuent le récit. Passionnant !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Crimes en héritage de Simone Bourcier

« Paul ne répond pas. Il ne peut plus répondre ! Il faut qu’il s’allonge, il va tomber. La tête à dix centimètres de la table, les bras lourds, il fait un geste vers le stylo qui se trouve tout près de lui.
L’inspecteur se précipite avec le procès-verbal et fait signer les aveux de Paul Laugier.
À la question de savoir s’il a un avocat, il répond par la négative d’un hochement de tête : on lui en désignera un d’office. »

Père et époux modèle, Paul Laugier occupe paisiblement sa retraite à jardiner et à rendre service à son village. Au cours d’une randonnée qu’il organise, il rencontre une femme mariée qui lui fait perdre la tête. Quand le mari de sa maîtresse est assassiné, tous les soupçons pèsent alors sur le pauvre Paul qui voit le piège se refermer sur lui. Traîné aux assises, va-t-il parvenir à prouver son innocence ?

Avis éditeur : Un polar méticuleux inspiré d’un fait divers, où l’auteure, observatrice attentive, scrute à la loupe la vie d’une petite communauté où fermentent des haines anciennes.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Seul face à la tourmente de Félix Fayolle

« Quelques jours plus tard, je devais m’occuper d’un sale dossier. J’avais un ex-copain qui me demandait de l’aider, je ne pouvais pas lui refuser  »

Un détective mène les enquêtes et investigations demandées par des clients aussi divers que hauts en couleurs. Suspense, énigmes, règlements de compte et résolution de mystères sont au rendez-vous… Flirtant constamment avec le danger, le héros exerce aussi bien son courage que son humour face à des situations déconcertantes.

Avis éditeur : Ancien détective privé de renommée internationale, Félix Fayolle nous propose un roman noir palpitant. Suspense, énigmes, règlements de compte et résolution de mystères sont au rendez-vous !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

La Cinquième Allée de Jean-Marc Paley

« – A-t-on su s’il y avait eu effraction pour arriver jusqu’à elle ?
– Aucune trace n’a été relevée… Mais vous savez, ici, à Bressac, personne ne se barricadait, il n’y avait jamais de problème. Le portail donnant sur le jardin était facile à ouvrir et d’ailleurs, je passais souvent par là pour retrouver Émilie, et même pour aller voir ses parents que j’avais rencontrés quelques jours avant pour préparer une petite fête pour son anniversaire… Dix-huit ans, c’est un moment important dans la vie et on s’y préparait depuis longtemps… Tout ça pour rien !! »

Bressac, sa mairie, son école, son église et ses allées… et puis Émilie, victime innocente de passions qui lui sont étrangères.
Trente ans plus tard, le mystère d’un crime non élucidé plane encore sur ce village paisible. Mais le coupable se dévoile par hasard, autour d’un personnage délirant et imprévisible.
Pour ménager les sentiments et faire taire les consciences, la vérité va-t-elle devoir replonger dans l’oubli ?

Avis éditeur : Au cœur des secrets de famille du village de Bressac, Jean-Marc Paley entraîne le lecteur dans les méandres des relations humaines. Un roman noir intense et particulier.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Unicuique Fatum de Jean-Pierre Aymon

« Mika observait les nuages qui s’amoncelaient sur les sommets préalpins du Chablais. La cime de l’Est avait complètement disparu derrière d’imposantes masses blanches et duveteuses, que faisaient briller quelques rayons de soleil isolés. La lourdeur de l’air annonçait depuis quelques heures un orage qui devait rafraîchir l’atmosphère, mais qui ne venait toujours pas.»

Dans une ville paisible du Bas-Valais, en Suisse, le destin frappe la femme de Mika sous la forme d’une maladie incurable. Lorsque la question de l’euthanasie active est soulevée, le drame familial bascule dans un conflit sanglant sur fond d’intrigue policière. Les masques tombent, quête de pouvoir et soif de gloire s’affrontent autour de la femme blessée.

Avis éditeur : Quand la question de l’euthanasie se mêle à une enquête policière, les masques tombent. C’est ce que nous propose de découvrir Jean-Pierre Aymon dans ce roman noir qui se déroule dans la quiétude du Bas-Valais en Suisse.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Du sang sur les blés de Josée Llinares

« À la dernière minute, il faillit renoncer. Il n’avait jamais donné la mort, mais avait appris à canaliser sa haine de toutes ses forces. En était-il capable ? Il entendit dans le fin fond de son cerveau : Tu peux le faire ! »

Dans le huis clos d’un village de Beauce, des ossements sont découverts par un cultivateur. Aussitôt avertis, le commissaire Damien Melville et l’inspecteur Vincent Campos, basés à Chartres, se voient confier l’enquête. Les rebondissements se succèdent au rythme des meurtres. Une chasse à l’homme s’organise, c’est le début d’un cauchemar éveillé…

Au même moment, Marie, journaliste à Paris, reçoit une lettre anonyme. Le doute s’immisce dans son esprit. Elle part sur la trace de ses origines sans se douter que son implication dans l’investigation policière va la plonger dans un univers sanglant. Les destins croisés dévoilent un lourd secret… Quelle abomination vont-ils encore découvrir ?

Avis éditeur : Un premier ouvrage empli de suspense ! C’est avec subtilité que Josée Llinares joue avec nos nerfs tout au long du récit.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Pour la 26ème année consécutive en France, Octobre rose propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant. Découvrez une sélection d'ouvrages liés au sujet et publiés aux Éditions du Panthéon.

1. "Mon moi d'après" de Lucette Bohl

« Toujours penser à demain. Parce qu’après la nuit, le jour se lève. Ce jour tant attendu, qui sera rempli de soleil. Il faut toujours regarder loin devant soi. »

Confortablement installés dans notre quotidien douillet et souriant, nous ne sommes jamais vraiment préparés aux mauvaises nouvelles. Comme celle de la maladie, qui nous tombe dessus sans crier gare. Lucette Bohl nous raconte sa lutte pour garder les yeux rivés sur la lumière, au loin. Celle d’une guérison possible. Celle de l’espoir qui jamais ne doit s’éteindre. Un récit tendre et sincère, parfois empreint d’un humour espiègle et bienvenu… qui célèbre la vie.

Avis éditeur : Dans ce deuxième opus publié aux Éditions du Panthéon, Lucette Bohl nous livre un témoignage touchant et sincère, dans lequel elle nous raconte son combat contre le cancer.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<< Commandez l'ouvrage >>

2. "Crabe mayo" de Juliane Allendorf

– Écoutez Madame, d’après ce que je vois, nous sommes en présence d’une tumeur. Je ne peux pas vous dire avec certitude si elle est maligne ou bénigne, mais sur notre échelle qui va de 1 à 5, je la classerais 5. Si vous avez un peu de temps, je vous reprendrai d’ici une heure pour un prélèvement. Seule une biopsie peut nous donner plus de renseignements. En attendant, allez prendre quelque chose à la cafétéria.
Je fais ce qu’il m’a dit. Je vais prendre quelque chose à la cafétéria.

Touchée par le nombre de témoignages sombres et désespérés sur le cancer, Juliane Allendorf a souhaité rendre hommage aux personnes qui l’ont soutenue durant cette épreuve. Montrer que la vie était quand même belle, que certaines situations rencontrées ont été cocasses voire vraiment amusantes, mais avant tout dire merci à tous ceux qui étaient là.

Cet ouvrage n’est donc pas un témoignage exhaustif d’une année de traitement, ni un carnet de bord, mais plutôt un recueil d’anecdotes et de souvenirs auxquels elle s’est accrochée.

Avec tendresse et lucidité, Juliane Allendorf nous entraîne ainsi sur son parcours et rappelle qu’il faut saisir toute la profondeur de notre existence. Un premier livre précieux, paru aux Éditions du Panthéon.

Avis éditeur : Debout face aux difficultés, Juliane Allendorf a franchi les obstacles de sa maladie grâce à son entourage et sa détermination. Elle signe ici un récit essentiel pour tous ceux qui de près ou de loin sont touchés par la maladie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<< Commandez l'ouvrage >>

3. "Cela n’arrive qu’aux autres !" d'Odile Chalmin

« La Vie a été brutalement bouleversée et perturbée. Il nous a fallu imaginer comment cette Vie pourrait être autre en intégrant dans son organisation « le temps de maladie ». Et peut-être avons-nous réussi ! »

À 52 ans, un cancer grave a été diagnostiqué à Odile Chalmin. Après la phase initiale de déni, elle accepte de comprendre et d’affronter. Debout face aux difficultés, elle franchit les obstacles avec l’aide de son entourage, et grâce à sa détermination nourrie d’une confiance indéfectible en la Vie.
Profonde et inébranlable, cette conviction se prolonge au-delà de son combat contre la maladie et irradie tout autour d’elle.

À travers ce témoignage, Odile Chalmin relate plus de cinq années de lutte jalonnées de crainte et de joie. En vivant autrement et en s’appuyant notamment sur l’Art Thérapie, elle donne certaines clés qui peuvent aider ceux qui, comme elle, ne doivent pas baisser les bras.

Avis éditeur : Odile Chalmin nous livre ici un témoignage aussi bouleversant que touchant. C'est avec force et détermination qu'elle nous révèle le combat qu'elle a livré pendant cinq années de maladie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<< Commandez l'ouvrage >>

Depuis 2008 est célébrée tous les 23 septembre la journée nationale du refus de l'échec scolaire, à l'initiative de l'Association de la fondation étudiante pour la ville. L'occasion de vous présenter une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon liés à ce sujet.

Photo by NeONBRAND on Unsplash

Péripéties d'une vie de Djeh Pyco

« Je posai cette question non sans penser à mon état ; en fait, à mon retard social qui me conduit à voir le mariage, le fait de fonder un foyer et celui d’avoir des enfants comme des faits sociaux qui relèvent du luxe et qui jamais ne se trouveront à ma portée. »

Son extrait de naissance ayant été corrompu en sous-préfecture, le narrateur de ce récit ne peut passer son baccalauréat… mais il ne baisse pas les bras pour autant. Commence alors une longue bataille scolaire, de cours du soir en démarches estudiantines, pour surmonter les obstacles à la reconnaissance de son savoir et enfin, renaître officiellement aux yeux du monde.

Avis éditeur :

Quand l’émancipation par le savoir permet de surmonter tous les obstacles. Un ouvrage qui mêle fiction et souvenirs personnels. Résolument positif.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Paroles de collégiens d'Olivier Marion

« Mao Tse Toung à était assassiné à Dallas en 1963. »
« Le chef de l’Italie s’appelait Missouris. »

Les perles de nos chères têtes blondes constituent le parcours obligé de toute année scolaire. Passé le rire, on s’interroge : ces élèves, qui sont-ils ? Les divers questionnaires qui leur sont remis, pour se présenter puis évoquer l’année écoulée, sont révélateurs des aspirations et des préoccupations d’adolescents de 11 à 16 ans. Livrées dans leur version originale, ces remarques nous ouvrent aux pensées et aux rêves des collégiens.

Avis éditeur : Si ces perles de collégiens révèlent les aspirations et les préoccupations de nos ados, elles nous interrogent également sur notre système éducatif.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

L’égalité scolaire : entre utopie et réalité de Mohamed Jeljeli

L’élève est donc condamné à la réussite ou à l’échec scolaire, selon son origine sociale. Ce point de départ caractérise un nouvel élan dans la sociologie critique mais, également, une approche contemporaine de l’échec scolaire qui était, jusqu’ici, perçu comme la conséquence d’une limite psychologique.
C’est pourquoi on peut se demander aujourd’hui :
« À travers l ‘Histoire et les différentes approches, quelle a été l’évolution de cette thèse au cours des décennies ? »

Véritable introduction à la sociologie de l’éducation, cet essai expose les causes de l’échec scolaire et les différentes politiques éducatives en matière de lutte contre les inégalités à l’école. Mohamed Jeljeli s’appuie sur les concepts clés de la sociologie pour appuyer sa démonstration : reproduction sociale, violence symbolique, choix rationnels des familles, capital culturel…

Avis éditeur : S'appuyant sur les concepts clés de la sociologie, Mohamed Jeljeli nous expose dans cet essai les causes de l’échec scolaire et les différentes politiques éducatives en matière de lutte contre les inégalités à l’école. Très instructif !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

L’Élitisme à la française de Julie Carry

« Il faudrait que tu parles à ton père, Alice. Tu as besoin d’entendre qu’il est fier de toi. Il est d’une autre génération que la nôtre. Pour eux, le travail, c’était normal. Ils n’avaient pas l’occasion de se plaindre, lorsqu’ils étaient plus jeunes. »

Installée à Bordeaux en école préparatoire scientifique et éloignée des siens, Alice se retrouve très vite en souffrance dans un environnement élitiste dont elle ne connaît pas les codes. Elle n’entend pas baisser les bras et nous montre, au travers de ce récit émaillé de portraits d’étudiants issus des filières les plus élitistes, comment elle a finalement trouvé sa voie.

Avis éditeur : Alors que de nombreux lycéens se préparent à affiner leurs choix sur la plateforme ParcoursSup, cet ouvrage nous alerte sur les aléas et aventures qui peuvent découler d'une scolarité en classe prépa, surtout quand celle-ci se déroule loin des siens. Fort instructif et d'actualité.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Voyage éloquent au cœur de l’enseignement catholique d'Alain Mila

« L’école publique, c’est l’école qui forme les hommes et les femmes de demain pour qu’ils soient des citoyens libres et éclairés.
C’est l’école qui ne refuse aucun débat.
C’est l’école ouverte à tous les enfants vivant sur les territoires de France, de métropole et d’outre-mer.
L’école privée confessionnelle, c’est l’école qui tout au contraire porte et transmet des valeurs rancies et ancestrales. »

Les arrière-grands-parents d’Alain Mila étaient illettrés dans l’Espagne catholique du début du XXe siècle. Son père, enfant de la Retirada, était devenu architecte, autodidacte avec son seul certificat d’études primaires en poche et sa mère, bachelière, contrôleur des PTT.
Formé à l’école de la République, l’auteur a enseigné une année durant dans le privé. Fort de cette expérience, il témoigne ici des modes de gestion et de la pédagogie appliqués dans l’instruction catholique.

Avis éditeur : Viscéralement attaché à l'école publique, laïque et gratuite, Alain Mila témoigne de son passage dans l'enseignement privé catholique. Une expérience qui a conforté son attachement aux valeurs humanistes de l'école de la République.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

Aujourd'hui a lieu la journée internationale de la protection de la couche d'ozone, alors que le 22 septembre sera la journée mondiale sans voiture. L'occasion de vous présenter une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon ayant trait à l'écologie.

Photo by Samuel Zeller on Unsplash

1. Quand l’amour de la terre est le talon d’Achille de l’homme… de Christophe Chaillet

« Nous devons comprendre que derrière chaque esprit tourmenté et perdu se cache un talent, un don et un potentiel incroyable que la société doit faire ressortir et utiliser à son avantage. »

L’auteur est enfant de paysan. À la fin de sa scolarité, il a choisi d’apprendre le métier de serveur, il a d’ailleurs eu l’opportunité d’être au service de belles maisons. Bien que sa profession soit peu considérée par certains, il s’agit pour lui d’une véritable vocation… Dans cette autobiographie précoce, il rend hommage à la terre d’où il vient comme à la Terre où l’Homme évolue chaque jour. Il nous livre ses réflexions comme autant de souhaits, de ceux qu’on lance comme des feux d’artifice dans un monde malade, et pour lequel il est encore difficile d’espérer. Christophe Chaillet a l’espoir, les rêves qui vont avec et nous propose de les vivre avec lui, en ayant le courage d’être heureux.

Avis éditeur : Un témoignage autobiographique touchant dans lequel l’auteur fait le lien entre ses racines paysannes et son avenir, en livrant ses réflexions comme autant de souhaits. Un ouvrage empreint d’espoir et du respect d’autrui.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

2. Propulse de Antoine Estève

« Depuis le début du millénaire notre famille humaine et animale a développé le concept original, préalablement dénommé CREAJOB, et maintenant portant le nom de PROPULSE. Ce concept désire marier la créativité, l’imagination, le « pourquoi pas ? » en utilisant les techniques apportées par l’informatique. »

Antoine Estève reprend le projet de son fils disparu, après un long combat contre la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), en inspirant une dynamique exprimée par le terme de PROPULSE. Comme pour ses précédents ouvrages utilisant les compétences de ses chats, il s’adjoint ici l’aide de son chien Rusty pour comparer les différentes formes d’apprentissage en Europe. À l’issue de ses recherches, il propose une nouvelle filière de formation dans l’écologie et l’environnement et développe un concept mariant l’informatique et la promotion de projets novateurs nécessitant un soutien afin d’être « propulsés » dans la société.

Avis éditeur : Un ouvrage extrêmement novateur, dans lequel Antoine Estève reprend le projet de son fils disparu, qui développe une nouvelle filière de formation alliant écologie, informatique, économie ou encore sociologie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

3. Écolo - Démago : Quand écologie rime avec démagogie de Emmanuel Decroix

Quand un homme – ou femme – politique revendique être écologiste, il me paraît diffcile de lui accorder un soupçon de confiance. L’écologie n’a jamais été un système de gouvernement ou de gestion d’un pays. L’écologie n’a aucun rapport avec le capitalisme ou le socialisme, pour ne prendre que ces deux exemples.

Emmanuel Decroix amène à s’interroger sur le sens premier de l’écologie. Il démontre que l’idée est vendue par des politiciens qui ne se préoccupent ni de la nature, ni de l’Homme : le mode de pensée « écolo » devient alors un outil électoral, pris en otage par l’économie contemporaine qui manque singulièrement de rigueur. S’imposent alors des interrogations essentielles auxquelles l’auteur propose des solutions concrètes, simples et efficaces en faveur de notre planète. Les politiciens ont-ils vraiment intérêt à prendre des mesures écologiques ?

Avis éditeur : Inviter à la réflexion sur les relations entre économie, politique et écologie. S'interroger en faisant fi du politiquement correct. Emmanuel Decroix sonde dans ce nouvel ouvrage la valeur des mesures dites "écologiques".

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

4. Corriger le progrès de Jean Coroller

« Si l’on admet la valeur morale de la logique, il faut aussi admettre qu’elle sert à construire de l’ordre sensible. Pas n’importe quel ordre. Si l’on croit en la bonté, il ne peut s’agir que d’ordre logique miséricordieux. Quelque chose qui aide à vivre.
C’est le thème de cet essai. »

Dans cet essai novateur, Jean Coroller expose sa vision des évolutions sociétales constatées dans divers domaines au fil du temps. Dans un but de réconciliation de l’homme avec ses pairs comme avec la nature et le reste de son environnement, il propose des mesures correctives afin de pallier les dérives actuelles et de réparer, sinon effacer, les erreurs commises par le passé. Que le social et l’environnemental deviennent des solutions et non plus des problèmes.

Avis éditeur : Peux-t-on réparer les erreurs commises dans le passé en matière d’écologie ? Jean Coroller propose des mesures correctives dans cet essai novateur, où le social et l’environnemental ne sont plus des problèmes mais des solutions.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

5. L’Écologie radicale expliquée à ma belle-mère de Aurélien Dupouey-Delezay

« Le constat que trace l’écologie radicale, c’est qu’il y a un décalage, et même un gouffre, entre notre très haut niveau de développement technique et notre faible niveau de développement spirituel et moral. Nous sommes exactement dans la situation de l’apprenti sorcier : nous avons éveillé un pouvoir que nous ne maîtrisons pas, mais qui nous permet de modifier à la fois la nature et l’être humain lui-même. Pour prendre une autre comparaison, la technique industrielle est dans nos mains comme une arme à feu dans celles d’un enfant de huit ans. Ça ne peut finir que par un drame ! »

La crise écologique est l’un des principaux enjeux de notre époque. Convaincu que seule l’écologie radicale offre des moyens de se préparer au choc à venir, l’auteur s’emploie à la définir au travers d’un dialogue familial. En prônant une véritable réconciliation avec la nature et une philosophie basée sur le respect de toutes les formes de vie, y compris non-humaine, il démontre que cette démarche ne vise pas seulement un bouleversement de notre organisation politique et sociale, mais conduit irrémédiablement à un renouvellement complet de nos mentalités.

Doté d’un esprit lucide et d’une plume convaincante, le défenseur de la planète dresse le constat d’un certain échec de l’écologie radicale, et propose quelques pistes pour une plus grande efficacité de ce courant dont il se revendique.

Avis éditeur : À la fois complet et synthétique, cet ouvrage présente le mouvement complexe de l’écologie radicale. Pédagogue et amusant, il saura séduire les écolo-sceptiques !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Au fil des rencontres, des croyances, des rêves, des espoirs, mène-t-on réellement la vie que l’on souhaite ? Ou sommes-nous les illusionnistes de notre propre vie afin de la rendre meilleure face aux attentes d’une gouvernance, d’une société, d’un monde qui nous échappent, que nous ne comprenons plus, dont nous ne voulons plus ? Allons-nous tous devenir des cons, racistes, intolérants ?

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

La politique, les politiques, les alliances, les ententes, les échanges, les marchés.
Les Médias. La langue de bois des journalistes, leurs silences. Ce qui n’est pas dit et que l’on devrait dire ?
La vie au quotidien.
La vie de ceux dont on ne parle jamais. Le racisme qui a germé, poussé dans notre société.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Le mien.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Sentimental, rêveur, magicien.

5. Quelle est votre citation favorite ?

« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas », Lao Tseu, que je résume à : « Un long chemin commence par un premier pas ».

6. Quel est votre mot préféré ?

« Jane », prénom de ma compagne.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Très tôt le matin avec un bon café coulé.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

La suite du premier.

9. Stylo ou clavier ?

Clavier et Stylo plume encre bleue.

10. Le mot de la fin ?

Ça continue.

AVIS ÉDITEUR : 

Au travers de ce témoignage, Antoine Félix révèle les épisodes marquants de sa vie pour en extraire un regard politico social. Un ouvrage révolté et révoltant, tant sur la sincérité du propos que sur ses conclusions.

<< LIRE UN EXTRAIT >>

C'est l'heure de la reprise pour les Éditions du Panthéon. Nous espérons que vos vacances se sont bien passées et que vous débordez d'énergie pour partir vers de nouvelles découvertes littéraires. Prochainement, vous pourrez découvrir les ouvrages suivants :

1. La révolution numérique de demain, tome II de Jean-Marie Huet

« Espérons que la robotique ne robotisera pas l’homme : ce ne sont que des instruments intelligents (IA, intelligence artificielle) et non une fin en soi. Ils ont été inventés génialement par l’homme et dépasseront peut-être les capacités de ce dernier… »

Dans ce second volume, Jean-Marie Huet poursuit son exploration de notre monde actuel et nous accompagne dans la compréhension de ses changements, à la fois rapides et pernicieux. La société industrielle s’efface peu à peu pour laisser place à une société de services, qui sera régie, grâce à la 5G, par des algorithmes mais aussi… par l’intelligence artificielle. Suivez le guide, il vous entraînera sur des chemins balisés par une jurisprudence nécessaire !

Avis éditeur : Jean-Marie Huet poursuit l’exploration de notre monde actuel et nous montre comment la société industrielle s’efface peu à peu pour laisser place à une société de services. Passionnant !

<<Précommandez le livre>>

2. Le Page à la grenouille de William Colombard

« Car si j’ai eu une famille avec un père et une mère, qui étaient des gens modestes que je pleure encore aujourd’hui, un type crasseux et barbu, au regard magnétique et pourvu d’étranges pouvoirs, m’a fait admettre dans une autre, bien plus puissante. Dans cette seconde famille, il y avait quatre princesses belles comme le jour, que j’ai aimées toutes à la fois. Et un garçon un peu plus jeune que moi et placé par Dieu au plus haut dans l’Empire sur lequel il était appelé à régner un jour. Mais il souffrait d’une terrible maladie qui l’a fait beaucoup souffrir. »

Un jeune garçon, fils d’un cordonnier de Saint-Pétersbourg, devient le page du tsarévitch Alexis, héritier de l’empire russe, mais si malade que ses parents l’isolent du monde, dans la chaleur de leur foyer. Les deux garçons, comme des frères, partagent des joies d’enfants. Puis, dans une guerre tournant au désastre, et au cœur de la Révolution russe, ils endurent ensemble des épreuves de plus en plus terribles, jusqu’à l’anéantissement de toute une famille impériale. Une tragédie qui ne laisse que deux survivants dont celui qui raconte l’histoire d’une amitié fracassée.

Avis éditeur : Porté par une écriture limpide, ce roman historique nous entraîne à la découverte du singulier parcours d’un enfant ayant vécu dans l’intimité des derniers Romanov avant de se réfugier en Provence.

<<Précommandez le livre>>

3. Désert Lointain de Patric Kerlann

« Fébrile et apaisant
son cœur dans sa poitrine,
le jeune homme pensif,
dans les doux soirs d’été,
savoure sa douleur,
comme une aura divine,
et cache au soleil roux
ses amours exaltées. »

Dans ce second recueil, Patric Kerlann entonne une ode passionnée à la poésie. Une découverte qui a bouleversé son adolescence et qui l’a poursuivi sa vie durant. La poésie, il faut la lire et la relire, encore et encore, et pour fixer ses rêves et l’éprouver soi-même, il faut finir par l’écrire. À travers les thèmes de l’évasion, de la révolte et de la liberté, devenir un passeur d’ombres et de lumière et inviter le lecteur à faire un beau voyage jusqu’au tréfonds de son être.

Avis éditeur : Évadez-vous avec ce deuxième recueil de poésie de Patric Kerlann. Une invitation à un beau voyage jusqu’au tréfonds de son être.

<<Précommandez le livre>>

4. Le croisé du Périgord de Guy Etienne de La Celle

« Partir loin de l’agitation du monde et des turbulences journalières des affaires devint une nécessité absolue, afin de revenir sur terre et de reprendre le fil d’une vie ordinaire, proche des éléments naturels. »

Après une carrière menée tambour battant, l’auteur aspirait à une retraite méritée en compagnie de son épouse. C’est sur un lieu particulièrement atypique qu’ils vont jeter leur dévolu, en l’occurrence une commanderie ayant appartenu à l’Ordre du Temple. Il nous relate dans cet ouvrage l’ambiance du lieu et le message plusieurs fois centenaire transmis par les vieilles pierres.
Il nous invite également à le suivre dans ses pérégrinations à Biarritz et à partager sa passion pour les belles automobiles.

Avis éditeur : Après nous avoir parlé de mondialisation, Guy Étienne de la Celle change de braquet en nous racontant les émerveillements d’un homme devant la beauté d’une demeure chargée d’histoire.

<<Précommandez le livre>>

5. Quand l’amour de la terre est le talon d’Achille de l’homme… de Christophe Chaillet

« Nous devons comprendre que derrière chaque esprit tourmenté et perdu se cache un talent, un don et un potentiel incroyable que la société doit faire ressortir et utiliser à son avantage. »

L’auteur est enfant de paysan. À la fin de sa scolarité, il a choisi d’apprendre le métier de serveur, il a d’ailleurs eu l’opportunité d’être au service de belles maisons. Bien que sa profession soit peu considérée par certains, il s’agit pour lui d’une véritable vocation… Dans cette autobiographie précoce, il rend hommage à la terre d’où il vient comme à la Terre où l’Homme évolue chaque jour. Il nous livre ses réflexions comme autant de souhaits, de ceux qu’on lance comme des feux d’artifice dans un monde malade, et pour lequel il est encore difficile d’espérer. Christophe Chaillet a l’espoir, les rêves qui vont avec et nous propose de les vivre avec lui, en ayant le courage d’être heureux.

Avis éditeur : Un témoignage autobiographique touchant dans lequel l’auteur fait le lien entre ses racines paysannes et son avenir, en livrant ses réflexions comme autant de souhaits. Un ouvrage empreint d’espoir et du respect d’autrui.

<<Précommandez le livre>>

Une fenêtre sur la vie de femmes noires à travers le monde, un roman policier tout en rebondissements, et une romance aux accents de mystère, découvrez nos dernières parutions avant la pause estivale. De quoi passer de bonnes vacances !

1. BTM, Histoires de Femmes Noires Modernes de Nelly Koumba et Andrésia Megneng

« Vous avez déjà eu cette sensation ? Celle que quelque chose de grave se trame dans votre dos, mais vous êtes incapables de le définir, de le préciser, de l’identifier. Cette sensation que votre avenir dépend d’un élément ou d’un événement dont vous ne maîtrisez aucune donnée ? Pendant la semaine qui suivit l’exposition et notre rencontre avec la jolie blonde, cette sensation me poursuivit. »

Ces douze nouvelles relatent les histoires de plusieurs femmes noires entre 21 et 40 ans. Au fil des pages, nous les suivons dans les défis qu’elles relèvent au quotidien et dans leurs choix de vie face à une société moderne parfois hostile, parfois inadaptée à leur éducation ou à leurs inspirations.

Deux femmes enceintes qui se croisent chez un médecin ; une jeune femme voilée au cœur d’une université américaine ; une rivalité naissante dans un milieu professionnel dominé par les hommes ; une élection africaine qui divise un couple. Autant d’histoires qui reflètent une certaine réalité, aujourd’hui.

<<Commandez le livre>>

2. Le client de la table dix de Rosa Taddei

« – Ma chérie, ton client à la table dix ne me plaît pas du tout. Il a un regard étrange.
– Oui, Sophie, j’ai vu comme toi. Mais ne t’en fais pas… je pense qu’il ne pourra pas me faire de mal juste avec ses yeux étranges. »

Adeline quitte le Midi pour étudier à Paris. Elle veut ne dépendre de personne et surtout pas de son riche père. Elle prend un emploi de serveuse et connaît les jours de galère, la solitude et la faim dans un Paris inhospitalier. Plus tard, dans cette ville qu’elle aura apprivoisée, elle devra braver les intentions malhonnêtes de personnages douteux et violents en cavale, venus d’Italie pour se réfugier dans la capitale…

<<Commandez le livre>>

3. L'homme qui venait de nulle part de Rénald Bergeron

« Le lendemain, Layla était à la clinique comme prévu, et elle raconta tout au docteur Mélissa, qui l’écouta attentivement : le récit de sa mère, le bateau blanc, Le Virtuose, la plage rose, le type à la dérive qu’elle n’avait jamais vu, les soupçons de sa mère au sujet d’un complot pour son bonheur. »

Septembre 2026. Cocci et sa fille partagent un moment ensemble sur la plage. Elles y font la rencontre inopinée d’un mystérieux personnage qui bouleversera bien vite le cours de leur existence… Dans cette romance aux accents de mystère, le lecteur est emporté par une intrigue tout en rebondissements qui le laissera plus d’une fois sans repères, prêt à défier ses propres attentes.

<<Commandez le livre>>

Votre bibliothèque menace de s'écrouler sous le poids des dizaines d'ouvrages qui la remplissent ? Après un premier article consacré au pilon des livres, intéressons-nous aux différentes solutions existantes pour donner une seconde vie à nos vieux livres.

Photo by Simson Petrol on Unsplash

Faire le tri

Avant de commencer à vider votre bibliothèque, il est évident qu'il faut commencer à faire le tri. Faites des piles de livres auxquels vous tenez plus que tout, ceux que vous relirez plus tard avec plaisir, et ceux qui prennent de la place et la poussière et dont vous savez que vous ne les relirez pas.

Faire un don

Première solution, donner vos livres. Que ce soit à des particuliers, à des associations, à une bibliothèque de quartier (ou de rue) ou une école, il existe une multitude de possibilités. Certains sites comme Bibliothèques sans frontières, GEEV, Recyclivre permettent également le don de livres.

Revendre ses livres

Directement en magasin (comme Gibert Joseph ou Boulinier), par des sites de revente ou des applications (comme bebertweb ou momox), là aussi les solutions sont nombreuses. Certaines petites enseignes acceptent sans souci de reprendre des livres d’occasion pour les revendre ensuite et vous pouvez aussi vous rendre dans les brocantes et vide-greniers.

Recycler ses livres

Comme disait Lavoisier : « Rien ne se perd, tout se transforme ». Que ce soit en bouquet de fleurs, en lustre, en table de chevet, en support pour plantes, en tête de lit, en étagère murale, en porte-manteau ou en cachette secrète, les idées créatives ne manquent pas !

Et vous, que faites-vous de vos vieux livres ?

L'été est une saison propice à la découverte théâtrale, avec comme point d'orgue le Festival d'Avignon qui se déroule du 4 au 23 juillet. L'occasion de découvrir une sélection d'ouvrages au sein de la collection Théâtre des Éditions du Panthéon.

Photo by Vlah Dumitru on Unsplash

1. Lanceurs d’alerte ! de Florence Camoin

« La neurologue – Les « me too » ! Je vous explique : la recherche, ça prend du temps ! Les découvertes miraculeuses, ça ne tombe pas du ciel, comme ça, en un jour ! Alors, en attendant, les labos, qui ont des objectifs précis de rentabilité, font du neuf avec du vieux. Ils prennent la même chose ou presque et la commercialisent en changeant juste le nom sur l’emballage. Dans le jargon pharmaceutique, on appelle ça les « me too » ! « Me too », « Moi aussi » : moi aussi, je suis composé à partir de la même molécule.

La sœur – Vous voulez dire que le laboratoire aurait créé un « me too » pour pouvoir continuer à vendre son poison en toute impunité ? C’est ignoble ! »

Lorsqu’elle apprend la mort de sa sœur, provoquée par un antidépresseur réputé sans danger, une jeune femme attaque le laboratoire qui commercialise ce traitement. Parallèlement, le directeur de la communication du fabricant se démène dans un enchevêtrement politico-juridique teinté de corruption pour faire jour sur les essais cliniques douteux de ce fameux médicament… Intrigue, suspens et humour dans cette pièce socio-burlesque où l’on constate que le progrès scientifique n’a pas que l’amélioration de notre santé pour seul objectif…

Avis éditeur : Que sommes-nous face aux énormes enjeux économiques de l’industrie pharmaceutique ? Dans cette pièce socio-burlesque où se mêlent intrigue, suspense et humour, Florence Camoin montre que le progrès scientifique n’a pas que l’amélioration de notre santé pour seul objectif…

<<Lire un extrait>>

<<Commandez le livre>>

2. Nuits d'Automne de Sirine Achkar

« C’est toi le passé.
Toi et ma terre.
Enracinement.
Toi et ton corps assommé par un excès de désir.
Assoiffé.»

Volontairement internée dans un hôpital psychiatrique, une femme s’égare aux confins de la folie. Obsédant, le visage de l’amant perdu martèle son esprit. En écho, lui répondent les réminiscences de l’enfance lointaine et rassurante. Voyage intérieur au rythme d’un cœur brisé, « Nuits d’Automne » est le chant lancinant de l’exil, celui de l’arrachement à la terre et à l’aimé.

Avis éditeur : En questionnant le lien entre sentiment amoureux et racines terrestres, Sirine Achkar nous offre un texte puissant autour du thème de l’exil. Une écriture empreinte d’émotion.

<<Lire un extrait>>

<<Commandez le livre>>

Plus d'informations sur le spectacle

3. Le Cid des Martigues d'Antoine Stamatakis

« Elvire – Rodrigue… D’où viens-tu ?… Qu’as-tu fait, misérable ?
Rodrigue – Suivre le triste cours de mon sort déplorable.
Elvire – Mais boudi ! Quelle audace ! Cette maison en deuil Ne supportera pas que franchisse son seuil
Celui qui apporta, et de sa propre main
Le malheur en ses murs… Aujourd’hui, ni demain,
Et crois-moi, ni jamais, tu n’y dois revenir. »

Avez-vous déjà imaginé transposer les grands classiques de la littérature théâtrale dans notre monde contemporain ? Antoine Stamatakis a relevé le défi en ranimant les dilemmes cornéliens du Cid dans la bouche fleurie et chantante de boulistes passionnés. Le monde de la pétanque provençal et celui de la tragédie classique s’entremêlent dans une adaptation détonante et pour le moins originale.

Avis éditeur : Une adaptation désopilante du classique de Corneille transposé dans le midi de la France, où la bouche fleurie et chantante de boulistes passionnés ranime les dilemmes cornéliens. Original et ensoleillé !

<<Lire un extrait>>

<<Commandez le livre>>

4. La chute de l’île de la décadanse de Franck Steinmetz

« Qui c’est le plus grand ? Qui c’est le plus fort ? Qui c’est le plus beau ? Je suis le champion du karcher, le campeon du lance-flammes, avec moi, pas de flammèche, c’est tout de suite l’incendie du siècle, je suis l’Attila des Las Mégalomanias, je suis le Mégalomane en Chef, le Führer du samedi soir, le Duce de tous les matins du monde, le Despote de ces dames, en un mot comme en deux, je suis, je suis (il s’adresse au public), je suis le « Tout-Puissant ». (Puis avec bravade, face au public) Qui veut m’arrêter, hein, qui veut m’arrêter ? »

Sur une petite île de l’océan Indien, le pouvoir du Président/Roi est absolu. Seules résistent encore la Résidente du Parlement, la Sinistre des Pitances et une journaliste. Les îles voisines se montrent menaçantes. La presse est corrompue ou muselée. La haine de l’autre ne fait qu’augmenter, les tensions montent et le peuple est au bord de l’implosion. L’archipel de Las Megalomanias n’a jamais été aussi proche de l’apocalypse.

Avis éditeur : Une pièce au cœur du théâtre de l’absurde, dans laquelle le fond de la nature humaine est mis en exergue. Des répliques cinglantes sur un univers despotique où les rôles de victime et de bourreau se confondent.

<<Lire un extrait>>

<<Commandez le livre>>

5. AiMe comme… Marquise de Philippe Froget

« Monsieur, je connais la hauteur de votre état,
Et ne mésestime ni vos lois, ni vos droits.
Mais, le voyez-vous, dans quelques instants, je joue ;
Et pour devenir Andromaque, je l’avoue,
J’ai plus nécessité d’un silence complice
Que du lieutenant général de la police. »

Voici l’histoire de Thérèse de Gorla, dite Marquise ou Mademoiselle du Parc, fille d’un bateleur italien fixé à Lyon, devenue célèbre comédienne française. De son rôle d’Elvire dans « Dom Juan » à celui d’Arsinoé dans « Le Misanthrope », sa beauté et son port de reine lui vaudront de séduire les grands dramaturges de l’époque classique, Molière puis Corneille, sans oublier Racine qui lui écrira « Andromaque » en 1667. Le destin fabuleux de cette jeune femme s’écourtera mystérieusement au lendemain de ses trente-cinq ans, après une incroyable ascension.

Histoire de France, confessions, amours et scandales sont les ingrédients finement travaillés de cette nouvelle création. Une mise en scène dévoilant un tableau historique essentiel et révélant une énigme ahurissante de cette même période : Corneille aurait-il écrit les pièces les plus célèbres attribuées à Molière ? Une hypothèse qui déchaîne encore les passions et nous offre un spectacle authentique !

Avis éditeur : Empreinte d’histoire, de suspense et de références pertinentes, l'intrigue nous transporte dès les premières pages. Philippe Froget signe là une pièce d’une grande finesse.

<<Lire un extrait>>

<<Commandez le livre>>

Découvrez également le spectacle AiMe comme... Marquise, au Théâtre Espace Roseau Teinturier en Avignon du 5 au 28 juillet à 10h.