Actualités

À l'occasion de la journée mondiale du recyclage, nous avons le plaisir de vous présenter une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon ayant trait à l'écologie, où le recyclage fait naturellement partie des solutions à envisager.

 

1. Propulse de Antoine Estève

« Depuis le début du millénaire notre famille humaine et animale a développé le concept original, préalablement dénommé CREAJOB, et maintenant portant le nom de PROPULSE. Ce concept désire marier la créativité, l’imagination, le « pourquoi pas ? » en utilisant les techniques apportées par l’informatique. »

Antoine Estève reprend le projet de son fils disparu, après un long combat contre la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), en inspirant une dynamique exprimée par le terme de PROPULSE. Comme pour ses précédents ouvrages utilisant les compétences de ses chats, il s’adjoint ici l’aide de son chien Rusty pour comparer les différentes formes d’apprentissage en Europe. À l’issue de ses recherches, il propose une nouvelle filière de formation dans l’écologie et l’environnement et développe un concept mariant l’informatique et la promotion de projets novateurs nécessitant un soutien afin d’être « propulsés » dans la société.

Avis éditeur : Un ouvrage extrêmement novateur, dans lequel Antoine Estève reprend le projet de son fils disparu, qui développe une nouvelle filière de formation alliant écologie, informatique, économie ou encore sociologie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

2. Écolo - Démago : Quand écologie rime avec démagogie de Emmanuel Decroix

Quand un homme – ou femme – politique revendique être écologiste, il me paraît diffcile de lui accorder un soupçon de confiance. L’écologie n’a jamais été un système de gouvernement ou de gestion d’un pays. L’écologie n’a aucun rapport avec le capitalisme ou le socialisme, pour ne prendre que ces deux exemples.

Emmanuel Decroix amène à s’interroger sur le sens premier de l’écologie. Il démontre que l’idée est vendue par des politiciens qui ne se préoccupent ni de la nature, ni de l’Homme : le mode de pensée « écolo » devient alors un outil électoral, pris en otage par l’économie contemporaine qui manque singulièrement de rigueur. S’imposent alors des interrogations essentielles auxquelles l’auteur propose des solutions concrètes, simples et efficaces en faveur de notre planète. Les politiciens ont-ils vraiment intérêt à prendre des mesures écologiques ?

Avis éditeur : Inviter à la réflexion sur les relations entre économie, politique et écologie. S'interroger en faisant fi du politiquement correct. Emmanuel Decroix sonde dans ce nouvel ouvrage la valeur des mesures dites "écologiques".

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

3. Corriger le progrès de Jean Coroller

« Si l’on admet la valeur morale de la logique, il faut aussi admettre qu’elle sert à construire de l’ordre sensible. Pas n’importe quel ordre. Si l’on croit en la bonté, il ne peut s’agir que d’ordre logique miséricordieux. Quelque chose qui aide à vivre.
C’est le thème de cet essai. »

Dans cet essai novateur, Jean Coroller expose sa vision des évolutions sociétales constatées dans divers domaines au fil du temps. Dans un but de réconciliation de l’homme avec ses pairs comme avec la nature et le reste de son environnement, il propose des mesures correctives afin de pallier les dérives actuelles et de réparer, sinon effacer, les erreurs commises par le passé. Que le social et l’environnemental deviennent des solutions et non plus des problèmes.

Avis éditeur : Peux-t-on réparer les erreurs commises dans le passé en matière d’écologie ? Jean Coroller propose des mesures correctives dans cet essai novateur, où le social et l’environnemental ne sont plus des problèmes mais des solutions.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

4. L’Écologie radicale expliquée à ma belle-mère de Aurélien Dupouey-Delezay

« Le constat que trace l’écologie radicale, c’est qu’il y a un décalage, et même un gouffre, entre notre très haut niveau de développement technique et notre faible niveau de développement spirituel et moral. Nous sommes exactement dans la situation de l’apprenti sorcier : nous avons éveillé un pouvoir que nous ne maîtrisons pas, mais qui nous permet de modifier à la fois la nature et l’être humain lui-même. Pour prendre une autre comparaison, la technique industrielle est dans nos mains comme une arme à feu dans celles d’un enfant de huit ans. Ça ne peut finir que par un drame ! »

La crise écologique est l’un des principaux enjeux de notre époque. Convaincu que seule l’écologie radicale offre des moyens de se préparer au choc à venir, l’auteur s’emploie à la définir au travers d’un dialogue familial. En prônant une véritable réconciliation avec la nature et une philosophie basée sur le respect de toutes les formes de vie, y compris non-humaine, il démontre que cette démarche ne vise pas seulement un bouleversement de notre organisation politique et sociale, mais conduit irrémédiablement à un renouvellement complet de nos mentalités.

Doté d’un esprit lucide et d’une plume convaincante, le défenseur de la planète dresse le constat d’un certain échec de l’écologie radicale, et propose quelques pistes pour une plus grande efficacité de ce courant dont il se revendique.

Avis éditeur : À la fois complet et synthétique, cet ouvrage présente le mouvement complexe de l’écologie radicale. Pédagogue et amusant, il saura séduire les écolo-sceptiques !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Aux Éditions du Panthéon nous sommes bleus de la Belgique. L'occasion de vous présenter quelques auteurs originaires du plat pays et de vous montrer la diversité et la richesse de leurs ouvrages.

1. La petite fille à la balançoire de Jean-Hubert Mabille

« Elle ne savait pas, la petite fille à la balançoire, aujourd’hui femme, accoudée à la balustrade de la terrasse de la maison qu’elle loue, qu’on pût tant souffrir de la mort d’une mère, d’un parent, d’une amie d’enfance, d’un fiancé, surtout. Elle ne savait pas que son passé lui sauterait si souvent à la gorge, lui nouerait les mains et le ventre, aux moments les plus imprévus, même festifs. »

Née peu avant la dernière guerre, Aurélie, dans sa vingt-cinquième année, s’interroge sur son existence et les épreuves qui l’ont jalonnée, notamment ses erreurs et les deuils. Pourquoi ce sentiment de culpabilité qui l’étreint ? À la recherche de sa propre identité et d’un sens à sa vie, elle se penche sur un passé dont elle se sent prisonnière. Son mariage avec un camarade d’enfance intelligent et compréhensif mettra-t-il fin à ses tourments ?

Avis éditeur : Dans ce troisième opus publié aux Éditions du Panthéon, Jean-Hubert Mabille trace l’épopée d’une héroïne ordinaire et d’une famille anonyme tout au long du XXème siècle. Un roman réaliste et émouvant.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

2. Terrorist at home de Victoria Bell

« Je ne peux plus supporter la violence constante de mon époux. Je patiente depuis trois ans. C’est long, trois ans. »

Ce récit, basé sur des faits réels, nous rapporte l’histoire d’Emerik, un enfant qui a subi l’inceste, la pédophilie, la maltraitance. Malgré les obstacles, sa mère se bat pour le défendre, utilisant pour cela tous les moyens en sa possession, qu’ils soient médicaux ou juridiques. Entre influences politiques et francs-maçons, le lecteur découvre que la résistance et le refus de la vérité peuvent parfois venir de l’intérieur : la famille.

Avis éditeur : Basé sur des faits réels, ce récit poignant de Victoria Bell nous livre une vision troublante de la famille, dans laquelle influences politiques et franc-maçonnerie se mêlent à la résistance et au refus de la vérité.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

3. Le destin de Grâce de Géraldine Dellis

– Je suis en âge de comprendre, j’aimerais que tu me racontes, comme lorsque tu me racontais des histoires, petite, j’adore t’écouter. Tu hésites sans cesse à parler de toi, tu te mets toujours après les autres, moi je sais que tu débordes d’amour et, pourtant, quand les gens ne te connaissent pas, ils ont tendance à croire que tu es sévère, c’est fou ça, quand même.

La curiosité de sa petite-fille Lina replonge Grâce dans les souvenirs d’un passé qu’elle avait soigneusement caché au fond de sa mémoire pour construire une vie heureuse. Elle n’a pourtant rien oublié. À la veille de son départ, elle sait qu’elle quittera ce monde avec des secrets bien gardés.

Avis éditeur : Roman aux accents déchirants, «Le destin de Grâce» nous transporte dans les souvenirs d’une femme marquée à vie par la perte de son enfant.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

4. Projet XXX de Salma Naji

« Ils feraient tout pour y arriver car, malgré les tensions, ils s’étaient livrés et un lien s’était créé. Ils se battaient pour la bonne cause et leur nature humble, justicière et humanitaire s’était nourrie de cette situation pour grandir et leur permettre d’être à leur apogée pour accomplir cette mission avec succès. »

Refoulée par la police et les Forces spéciales, Leile ne sait plus vers qui se tourner pour faire arrêter le neurochirurgien qui, en opérant sa sœur, l’a laissée presque mourante. Un jeune criminologue accepte de l’aider – malgré l’opposition d’un ami proche – et tous deux se retrouvent face à une sombre histoire de trafic de sang. Leile est prête à tout risquer pour venger sa sœur. Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Avis éditeur : Un thriller haletant dans lequel Salma Naji nous entraîne dans l’univers sombre du trafic de sang. Une enquête complexe et passionnante entre médecine et criminologie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

5. Les romances volées de Daniil Zozulya

Vous m’avez laissé sur une feur
Et mes yeux eurent leur trésor noyé
Dans la corolle de ses mirettes
Un arc de lune ardent
Un malheur vient de naître
Chaque graine grandit ! Grandit !

Sentiments crépusculaires, quête de liberté, ode à la vie, ce recueil se veut une esquisse toute personnelle de la réalité de son auteur. Croqués sur le vif, ces poèmes donnent à entendre le bruissement de ses souvenirs. La mélancolie devient mélodie, l’émotion une couleur, chaque perception entre en correspondance avec un son, une image ou un parfum.

Avis éditeur : Dans ce premier recueil de poésie, Daniil Zozulya pose son regard, attendri souvent, amusé quelquefois, sur son cheminement. Réjouissant !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Depuis samedi dernier jusqu'au 9 mars le Carnaval de Rio bat son plein au Brésil ! L'occasion de faire un focus sur "Un prêtre au pays du Carnaval", l'ouvrage de Bernard Lucquiaud grand spécialiste de l'Amérique latine et du Brésil en particulier, auteur de six ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon.

« Un prêtre au pays du Carnaval » est le récit fidèle d’un parcours remarquable révélé par une rencontre déterminante dans un cadre tropical envoûtant. L’auteur, en mission culturelle au Brésil, croise le chemin d’un prêtre français, Père José, curé d’une paroisse dans la banlieue ouvrière de São Paulo. Une amitié naît…

Le Brésil est un pays immense aux beautés naturelles fascinantes. Son dynamisme industriel a de quoi étonner. Il est toujours prêt à faire la fête… Et pourtant, une grande partie de sa population vit dans des conditions difficiles comme en témoignent les favelas.

Bernard Lucquiaud raconte, dans un style fluide et sur le ton de la conversation amicale, l’engagement total du Père José au service des plus pauvres, surtout pendant la dictature militaire. Il rend hommage à l’humanisme généreux de ce prêtre et à son action infatigable dans un Brésil profond, infortuné, pathétique et parfois violent sous son apparente nonchalance.

Les aventures et les réflexions de Bernard Lucquiaud et du Père José éclairent en outre sur deux composantes de la vie des Brésiliens : l’extravagant phénomène Carnaval et le spiritisme occulte issu du métissage indien (les indigènes), portugais (les conquérants) et africain (les esclaves).

Une histoire vécue ; un livre captivant…

Avis éditeur : Voici un témoignage aussi culturel qu’absorbant. Le talent narratif de l’auteur saisit, entraîne et porte le lecteur de chapitre en chapitre, nous plongeant dans un Brésil troublant.

<< Commandez l'ouvrage >>

1 Commentaire

Certains auteurs ont déjà trouvé le titre de leur ouvrage avant même de l'avoir commencé. D'autres se réservent pour la fin du processus d'écriture. Quoi qu'il en soit, le choix du titre de l'ouvrage, s'il peut sembler anodin, est primordial. Petit rappel des bonnes pratiques à mettre en oeuvre.

Le rôle du titre

Il y a trois fonctions principales pour un titre :

  • Donner une identité au roman
  • Informer le futur lecteur
  • Susciter la curiosité

Pour choisir et définir votre titre, vous pouvez vous inspirer de différents éléments factuels tels que le lieu où se déroule votre histoire, l’élément clé du livre, le nom du personnage principal ou le contexte historique, ou encore partir d’une caractéristique de votre histoire, d’un champ lexical très présent dans votre ouvrage, ou d’une émotion que vous voulez transmettre. Le titre doit dans tous les cas correspondre à votre style d’écriture. Par exemple, si vous êtes un adept des phrases très courtes dans un style abrupt, il est déconseillé de choisir un titre constitué d’une phrase.

Quelques conseils pratiques

  • Privilégier une forme courte
  • Utiliser des mots précis
  • Favoriser les tournures positives
  • Le ton de votre titre doit être en accord avec celui utilisé dans votre livre

Quelques suggestions si vous manquez d’inspiration

  • Notez à la volée les idées qui vous viennent
  • Testez plusieurs titres en faisant appel à votre entourage
  • Relisez attentivement votre manuscrit
  • Pensez à un titre sous forme d'interrogation ou un jeu de mots
  • Ne cherchez pas l’originalité à tout prix

Demandez des avis extérieurs

Enfin, une fois un ou plusieurs titres choisis, il convient de vérifier l’efficacité de votre titre sur différentes personnes, pour déterminer si votre titre de roman est suffisamment informatif, et s’il cadre bien avec votre texte.

Testez également ce titre sur des gens de votre entourage qui n’ont pas lu votre roman. Là où il est toujours délicat de proposer son roman en lecture à ses proches, le fait de vous donner leur avis sur un simple titre ne leur prendra que quelques minutes. Demandez-leur si ce titre leur plaît et leur donne envie d’en savoir plus, mais aussi l’image qu’ils se font de votre texte à travers ce titre. Ce sera l’occasion pour vous de savoir si le titre est clair, s’il attire la curiosité et s’il donne une image pertinente de votre ouvrage.

Enfin, si vous bénéficiez d'une présence digitale (cf. notre article sur l'utilité des réseaux sociaux en tant qu'auteur), n'hésitez pas à solliciter vos abonnés et vos réseaux pour avoir leur ressenti.

Pour conclure, voici une liste des 10 plus beaux titres de livres selon Topito. Qu'en pensez-vous ?

Sourcesecrire-un-livre.netenviedecrire.comlibrinova.comlesoufflenumerique.com

À l'occasion de la Journée mondiale d'action en faveur du droit de grève, focus sur "Une année en France", l'ouvrage de Christophe Agogué publié aux Éditions du Panthéon, dans lequel l'auteur nous entraîne dans une promenade à travers un Paris en pleine mutation urbaine et idéologique. Sous les pavés, déjà, la plage…

« Une saveur printanière doublée d’une gravité de bon aloi auréolait des visages à la fois détendus et déterminés. Les premiers slogans hostiles à l’autorité, aux forces de l’ordre et au pouvoir se fabriquaient avec une forme de spontanéité à peine contenue. »

Étouffés par le carcan moral étreignant la France gaulliste des années soixante et opposés à la société de consommation imposée, la jeunesse française s’est brusquement révoltée lors des célèbres affrontements de mai 68. Philosophe féru de politique, Christophe Agogué imagine une fresque sociale vivante, dans laquelle deux familles parisiennes se confrontent aux événements sans précédent de cette période historique.

Dans ce récit dynamique au style contemporain, il noue une intrigue prenante tout en nous interpellant sur les origines de ce mouvement révolutionnaire, à la fois poétique et idyllique, à la limite de l’utopie. À travers les péripéties de ses protagonistes, il ranime les remises en cause des modèles économiques, éducatifs et sociétaux.

L'auteur : Christophe Agogué a 55 ans, vit à Paris et travaille dans une entreprise énergétique. Il est l’auteur de plusieurs essais et romans ainsi que d'une pièce de théâtre et de deux musées imaginaires.

<< Retrouvez tous ses ouvrages ici >>

La Saint Valentin, c'est jeudi prochain ! L'occasion de vous présenter une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon et marqués du sceau de l'amour.

1. Desperate Girl de Delphine Zanotti

« Il y a seulement quelques jours, j’étais exactement ici à faire le bilan de ma vie, j’avais deux hommes, beaux, sexy et intelligents qui voulaient de moi et maintenant, plus rien. De nouveau, je suis seule, je suis triste, je suis aigrie et en prime, je suis complètement perdue, retour à la case départ…»

Accoudée à son comptoir, Emmanuelle se demande encore pourquoi sa vie est au point mort. Sa carrière est inexistante, son cœur à l’abandon… Que s’est-il passé ? Où cette spirale a-t-elle commencé ? Néanmoins, elle n’a pas l’intention de se laisser abattre, il est temps de reprendre son existence en main : un entretien d’embauche plus tard, notre héroïne se retrouve projetée dans sa vie rêvée. Un job passionnant, des collègues agréables et surtout, un patron aussi sexy qu’énigmatique à la réputation de tombeur, qui met les nerfs d’Emmanuelle à rude épreuve…

Avis éditeur : C'est d'une plume moderne et romantique que Delphine Zanotti nous invite à suivre les aventures d'Emmanuelle dans sa quête du grand amour, entre questions existentielles et grands éclats de rire. Réjouissant !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

2. Parce que jeu t'aime de Sophie Mers

Depuis cette nuit, nous sommes liés l’un à l’autre par bien plus qu’une bague, une promesse, un dé ou un jeu. Depuis cette nuit, j’ai la certitude que je ne serai plus jamais seule pour affronter la vie et ses souffrances, ses joies, ses peines, ses bonnes ou ses mauvaises surprises. Je l’ai trouvée, ma moitié.

Entre un mariage empreint d’une routine soporifique et un travail loin d’être palpitant, le quotidien de Lena est terriblement morne. Après avoir surpris son mari dans les bras de sa secrétaire, la jeune femme quitte le domicile conjugal, bien décidée à reprendre sa vie en main. Avec la complicité de Vicenzo, bel inconnu entré dans sa vie par surprise, elle surpassera ses propres limites et fera, entre autres, la rencontre de John… Le récit d’une course effrénée vers un avenir plus brillant : gare aux égratignures.

Avis éditeur : Un premier roman prometteur où l'amour reprend ses droits après une trahison douloureuse. De la nécessité de se reconstruire et d'aller de l'avant avec passion !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

3. Paris n’est jamais gris ! d'Alexandra Gripon

« Paris n’est jamais gris. Cette petite phrase anodine, si vous prenez deux minutes de réflexion, peut vous faire penser à beaucoup de choses. Beaucoup de fausses idées sont données sur cette ville. Il faut y vivre pour comprendre. C’est un endroit où vous pouvez vivre des choses absolument extraordinaires, seulement si vous acceptez d’ouvrir les yeux. »

À dix-sept ans, Shane est une jeune fille pleine d’ambitions. Prédestinée à une grande carrière et entourée de ses deux meilleures amies, elle avance vers une vie qu’elle s’imagine déjà toute tracée. Mais rien ne se passe comme prévu… Un regard, une rencontre, un attrait et une nouvelle destinée se dessinent pour ces trois Parisiennes dont les sentiments vont virevolter au gré du temps.

C’est dans un style délié que l’auteur révèle qu’une simple incartade peut faire basculer une vie. Paris n’est jamais gris ! Cette petite phrase si pleine de sens, va ainsi rythmer ce récit à coups de passion, de folie et de tendresse. Des sensations fortes, ébranlant toutes les certitudes établies jusque-là.Née à Paris, Alexandra Gripon s’est inspirée de sa propre expérience pour aborder la quête d’épanouissement. C’est par une narration originale qu’elle détaille les émotions de trois adolescentes à la recherche de leur étoile. Elle signe ici son premier roman aux Éditions du Panthéon.

Avis éditeur : À l'image de la Ville-Lumière, ce roman, doux, impétueux, met en exergue ces périodes d’incertitudes qui peuvent faire basculer une vie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

4. Assollicitation de Dimbombi

« Les agents devaient m’accompagner au tribunal. Le procureur avait demandé à me voir. Au tribunal, généralement, c’est la juste justice comme dans le texte. On n’a pas tous les moyens de se payer un avocat. De plus, celui qui vous représente vous donne l’impression de ne pas connaître son travail. Or il le connaît ! C’est tout simplement qu’il n’y gagne rien. »

Stagiaire non déclaré, sans salaire et issu d’une famille pauvre, Juvénil Nguekipi se démène comme il le peut dans un Gabon qui n’est pas tendre avec les plus démunis. Pour subvenir à ses besoins, il est contraint de se mettre à vendre illégalement du chanvre. Mais lorsqu’il est arrêté et déféré au parquet, cette activité n’est qu’un prétexte : le préfet, jaloux, l’accuse également de détourner son épouse. Pourtant, la belle Lune dont notre héros est amoureux n’est que la maîtresse du préfet… Comment Juvénil va-t-il échapper à cette machination ?

Avis éditeur : Au cœur de l’Afrique, dans un Gabon où les plus modestes se démènent comme ils peuvent pour survivre, Dimbombi nous entraîne dans les aventures rocambolesques de Juvénil. Une véritable ode à la débrouillardise !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

5. Ultime Missive de Sarah Devin

Je voulais m’en sortir, alors j’ai entrepris de t’écrire pour guérir et avoir l’illusion de me rapprocher de tes pensées, de ta personne. Évacuer ce gouffre dans lequel se réfugiaient ces souvenirs douloureux. Pouvoir partager avec toi mon quotidien et briser ainsi ce silence destructeur. Être capable de surmonter cette absence.

Rose souffre de sa rupture et ne sait comment en guérir. Elle confie ses pensées à un carnet, utilise l’écriture comme un exutoire. Prête à tout tenter pour atteindre enfin le bonheur, elle envisage une solution extrême : rejoindre Spero, monde aseptisé censé garantir à tous un avenir meilleur. Serait-ce la solution à tous ses problèmes ou n’est-ce qu’une illusion de plus ?

Avis éditeur : Sarah Devin nous livre ici un récit poignant sur la rupture et sur la nécessaire reconstruction qui en découle.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

6. Forever, l'amour toujours, Tome II  de Cécile Blot-Vase

« Plongée dans un profond coma depuis six heures, et ayant frôlé la mort de près, j’ouvris les yeux au Sydney Adventist Hospital. Jetant un rapide regard autour de moi, je compris où je me trouvais, et constatai avec un immense bonheur, et un fort soulagement, que mon beau portoricain était à mes côtés. Il était endormi sur une chaise, sa tête déposée sur ma main droite, légèrement appuyée sur le bord de mon lit. Reprenant lentement mes idées, je fus attendrie par sa posture. Avec délicatesse, je retirai mes doigts un à un, ne voulant pas le faire sursauter. Il était terriblement beau lorsqu’il dormait, si bien que je ne pus m’empêcher de rester à l’admirer quelques secondes avant de le réveiller. »

Paloma se réveille à l’hôpital de Sydney. Rassurée de voir Rick auprès d’elle, elle absorbe sans retenue l’énergie frénétique de celui qui compte le plus à ses yeux. Aux prises avec la complexité d’une famille qui tente de l’éloigner de celui qu’elle aime, Paloma doit apprivoiser ses pulsions et apprendre à se confronter aux différents avis qui l’entourent.

Dans cette fresque en perpétuel mouvement, on retrouve l’héroïne du premier roman de Cécile Blot-Vase, paru en 2016. Avec son écriture sauvage et son sens inné de la description, l’auteure poursuit ici son exploration de l’amour au travers d’un couple que tout oppose.

Avis éditeur : Avec cette histoire d’amour au suspense haletant, Cécile Blot-Vase réussit brillamment la suite de «Forever, l’amour toujours». Tout au long du roman, le lecteur, placé en position d’observateur, voit Paloma bouillonner, mais aussi souffrir, et surtout espérer.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

<< Et retrouvez le Tome I ici >>

Le cancer constitue encore aujourd'hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. En cette journée mondiale contre le cancer, nous vous proposons une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon liés au sujet.

1. Crabe mayo de Juliane Allendorf

– Écoutez Madame, d’après ce que je vois, nous sommes en présence d’une tumeur. Je ne peux pas vous dire avec certitude si elle est maligne ou bénigne, mais sur notre échelle qui va de 1 à 5, je la classerais 5. Si vous avez un peu de temps, je vous reprendrai d’ici une heure pour un prélèvement. Seule une biopsie peut nous donner plus de renseignements. En attendant, allez prendre quelque chose à la cafétéria.
Je fais ce qu’il m’a dit. Je vais prendre quelque chose à la cafétéria.

Touchée par le nombre de témoignages sombres et désespérés sur le cancer, Juliane Allendorf a souhaité rendre hommage aux personnes qui l’ont soutenue durant cette épreuve. Montrer que la vie était quand même belle, que certaines situations rencontrées ont été cocasses voire vraiment amusantes, mais avant tout dire merci à tous ceux qui étaient là.

Cet ouvrage n’est donc pas un témoignage exhaustif d’une année de traitement, ni un carnet de bord, mais plutôt un recueil d’anecdotes et de souvenirs auxquels elle s’est accrochée.

Avec tendresse et lucidité, Juliane Allendorf nous entraîne ainsi sur son parcours et rappelle qu’il faut saisir toute la profondeur de notre existence. Un premier livre précieux, paru aux Éditions du Panthéon.

Avis éditeur : Debout face aux difficultés, Juliane Allendorf a franchi les obstacles de sa maladie grâce à son entourage et sa détermination. Elle signe ici un récit essentiel pour tous ceux qui de près ou de loin sont touchés par la maladie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

2. Les silences murmurés d’Agnès d'Ormesson

 Le cancer du sein touche en France une femme sur huit. Comme tant d’autres avant elle, Agnès n’a pas été épargnée : mais comment surmonte-t-on pareille épreuve ?

Comprenant subitement qu’elle fait partie des mortels, le besoin de témoigner la tenaille. Peindre ou écrire. Ce sera la plume, témoin fidèle de ses peurs, arme essentielle pour vaincre l’immense solitude et l’extrême fragilité dans lesquelles nous plonge la maladie. Miroir de sa résilience, son récit se pare de réconfort, se meut en force et se fait exutoire, pour mieux traduire le quotidien. Bouleversant de sincérité cristalline, authentique reflet d’une femme face à l’angoisse de mourir, cet ouvrage est l’essence intime et pudique de son combat pour la vie. Pour sa fille et son fils, pour son entourage, pour elle-même.

Hymne à la vie si précieuse, aide morale à toutes celles qui doivent vivre cette épreuve, ce récit est le premier ouvrage d’Agnès d’Ormesson aux Éditions du Panthéon.

Avis éditeur : Cet ouvrage est le témoignage d'une femme dont le parcours rejoint celui de tant d'autres et pourtant, sa lecture nous amène sans détour sur le chemin de la solidarité et de la force mentale. Un premier livre précieux, qui retrace l'essence même d'un combat pour la vie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736794/#pct0

3. Gabrielle de Frédéric Taiar

Gabrielle a soixante-seize ans, une vie empreinte d’amour derrière elle et une tumeur au cerveau qui lui sera bientôt fatale. Plongée dans le coma pour la soulager de ses peines, elle reçoit la visite d’un étrange passeur qui la désigne comme son successeur en charge d’accompagner les âmes en partance.

Avec justesse et lucidité, Frédéric Taiar rappelle que la vie est courte et qu’il faut en saisir toute la profondeur. Personne ne sait pour combien de temps cette intensité dure, mais cela n’a pas d’importance car l’esprit s’effacera au profit de l’héritage de l’âme…

C’est à ce degré de réflexion que nous mène ce premier roman. Partagé entre le parcours d’une vie et l’introspection, cet ouvrage nous dépasse et nous submerge du début à la fin.

Avis éditeur : Frédéric Taiar livre un premier ouvrage aussi lucide qu’éloquent. C’est avec conviction qu’il nous amène dans une dimension philosophique essentielle délivrant le secret d’une vie admirablement accomplie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

 4. Cela n'arrive qu'aux autres ! d'Odile Chalmin

 À 52 ans, un cancer du sein métastasique est diagnostiqué à Odile Chalmin. Au début, ce fut le déni, un voile posé naïvement sur la gravité de la situation. Quand enfin elle accepte de comprendre, tout s’effondre.

L’instinct de vie, tenace, lui reste au creux du cœur. Touchée mais non vaincue, elle puise au plus profond de son âme des ressources qu’elle croyait taries pour affronter ses nouveaux rivaux. La chimiothérapie, ses effets secondaires, la fatigue, la douleur et l’angoisse. Debout face aux difficultés, elle franchit les obstacles à l’aide de son entourage et de sa détermination, nourrie d’une confiance indéfectible en la vie. Profonde et inébranlable, cette conviction se prolonge au-delà de son combat contre la maladie et irradie tout autour d’elle. Sereine, elle emprunte un nouveau chemin.

À travers ce témoignage, Odile Chalmin relate plus de cinq années jalonnées de crainte, de joie, de douleur, et principalement de lutte. En vivant autrement et en s’appuyant notamment sur l’Art Thérapie, elle donne certaines clés qui peuvent aider ceux qui, comme elle, ne baissent pas les bras.

Avis éditeur : Odile Chalmin nous livre ici un témoignage aussi bouleversant que touchant. C'est avec force et détermination qu'elle nous révèle le combat qu'elle a livré pendant cinq années de maladie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736831/#pct0

5. Leucémie mon ennemie de Jean-Pierre Ciocco

En juillet 2013, Jean-Pierre Ciocco est diagnostiqué de la leucémie. Pétrifié mais pourtant confiant en la médecine moderne, il entame un traitement contre ce cancer qui s’est installé dans sa moelle osseuse.

De ce duel mené depuis trois ans, l’auteur en témoigne aujourd’hui tous les aspects : le diagnostic, les traitements abondants, les dommages collatéraux, la greffe de cellules-souches de moelle osseuse et les complications post-greffe. Parfois émaillé d’appréhension, le récit de Jean-Pierre Ciocco est néanmoins celui d’un combattant qui n’a jamais baissé les bras et continue malgré tout de positiver.

Si la thérapie de l’auteur constitue le fil rouge de son ouvrage, il fait défiler dans la deuxième partie de son récit des anecdotes qui ont ponctué sa vie et ses souvenirs les plus marquants. En remontant le temps, il se remémore son enfance dans un village du canton de Fribourg en Suisse et le microcosme de ce petit coin de campagne.

Avis éditeur : Le traitement de la leucémie constitue le fil conducteur de ce récit, éprouvant témoignage adressé à ceux confrontés à de graves maladies.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754734257/#pct0

Allo ça va bien ? Aux Éditions du Panthéon nous avons une relation chaleureuse avec nos cousins canadiens et en particulier québécois. L'occasion de vous présenter quelques ouvrages de nos auteurs qui vivent dans ce beau pays.

6 minutes 13 secondes de bonheur de Bruno Dos Santos

« Dans cette roue qui tourne, nous naissons têtard avec comme seule arme nos cris stridents, rendant serviles ceux qui doivent nous garder en vie. Une fois adultes, nous passons de maître à esclave. Esclave de notre instinct de survie, esclave de nos hormones, de nos perceptions, de nos besoins vitaux, esclaves de nous-mêmes. »

Dans ce roman sombre, mêlé de confidences autobiographiques, est abordé le sujet épineux de la famille et de sa responsabilité dans le cheminement de chacun. Abeille Vallée, la narratrice, nous plonge dans son histoire pour raconter avec verve et sincérité les mauvais tours que lui a joués l’existence… Verra-t-elle un jour le soleil derrière ce mur d’ombre qui l’entoure depuis l’enfance ?

Avis éditeur : Peut-on devenir de bons parents lorsque négligence, abus et abandon font partie du quotidien d’une famille ? Un roman touchant saupoudré d’anecdotes autobiographiques.

50 Premiers Pas de Léo Leblanc

« Se reposer sur ses jolis lauriers
En général un acte post-victoire
Dépouillé de l’âme du guerrier
J’y suis assis, sans combat auquel croire

En ce royaume de l’ambition
Impression d’être un étranger
Un message et une direction
Sans trop de sens pour pouvoir m’y ranger »

Lors d’une séance de thérapie, une travailleuse sociale propose à l’auteur d’exorciser ses démons à travers l’art de l’écriture. Ce précieux conseil bouleverse son destin, car ainsi naît Léo Leblanc : un alter ego idéaliste, à vif, doux et rageur, qui jette un regard tantôt passionné, tantôt désabusé sur la réalité du monde et le tumulte des émotions.

Avis éditeur : D’une plume sensible et exacerbée, Léo Leblanc nous invite à découvrir une poésie passionnée et bouleversante sur notre monde complexe.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Les chants des Cieux de Sarah Belaz

« Un père dit un jour à son fils :
– Cesse de mentir, car il est une chose blâmable que de troubler l’équilibre réel, qu’il soit le tien ou celui d’autrui. Le mensonge est une tromperie, et le Seigneur n’aime pas les trompeurs. »

De sa plume passionnée, Sarah Belaz offre une ode à la vie, aux émotions et à l’amour infini. Dans une quête de sagesse portée par les mots et les sentiments, elle ouvre son cœur sans concession, nous exhortant à savourer nos joies comme nos peines. L’écriture devient célébration du divin, tout en exaltant la beauté de l’âme humaine, sous la moindre de ses facettes.

Avis éditeur : Sarah Belaz nous invite à découvrir sa plume passionnée dans ce recueil de poésie empreint de spiritualité et de philosophie. Pour méditer.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Sortie de l’enfer pour arriver au paradis de Reina-Lise Vallée

« Je ne voulais pas mourir ainsi, sans avoir vu Sylvain, sans qu’il sût ce qui m’arriverait. C’était trop affreux, surtout pour mon fils à qui j’avais promis d’être éternelle. »

Chacun rencontre des souffrances, parfois héritées, parfois subies. La narratrice nous rapporte son dur chemin de vie, de la descente aux enfers jusqu’à sa victoire sur ses addictions grâce à sa force intérieure. Une ode à la résilience et à la détermination qui nous élèvent hors du chaos.

Avis éditeur : Véritable ode à la résilience, ce témoignage de Reina-Lise Vallée raconte le parcours de vie de l'auteur, de sa descente aux enfers à sa rédemption. Un message inspirant et porteur d'espoir.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Le secret du diamant aux reflets d'argent de Pascal Wurffel

« Danny marche d’un bon pas pour ne pas rater son autobus, la tête pleine de calculs et d’équations, afin d’être prêt pour son examen. Il croise les mêmes personnes chaque matin et, comme à son habitude, leur fait un signe de tête ou un sourire en guise de salut. Danny est un garçon bien élevé, malgré le parcours chaotique du début de sa jeune vie. »

Danny Fortier a connu des moments difficiles. Orphelin, il a été placé de famille en famille avant de finalement rencontrer Marthe, sa tutrice. Dans l’établissement scolaire qu’il fréquente, il côtoie une jeune fille chère à son cœur, Jade. Mais sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec les maîtres de l’univers… L’aventure peut alors commencer.

Avis éditeur : Premier roman de Pascal Wurffel, « Le secret du diamant aux reflets d’argent » nous entraîne dans les aventures fantastiques de Danny Fortier avec les maîtres de l’univers. Une imagination foisonnante servie par une plume maîtrisée.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Deux Frères au Klondike… La véritable histoire de Mario Bergeron

Ensemble, nous avons traversé le pays et la piste Chilkoot. Ensemble, nous avons bâti notre radeau et affronté le fleuve Yukon. Ensemble, nous avons touché le ciel, frôlé la mort, j’en suis persuadé. Ensemble, nous avons trouvé de l’or, beaucoup d’or.

Arrière-arrière-petit-fils d’un chercheur d’or de la ruée de 1898, à 55 ans et sans expérience, l’auteur se laisse entraîner par son frère dans un périple en Alaska et au Yukon, sur les traces de leur ancêtre. Sur la légendaire piste Chilkoot et à bord du radeau qu’ils ont construit, les deux frères vivent plus qu’une expédition dans le Grand-Nord. De rencontres en rencontres, ce voyage dans le temps les transformera à jamais.

Avis éditeur : Partez pour un véritable voyage initiatique en Alaska et au Yukon, à travers ce récit passionnant sur la légendaire piste Chilkoot où l'on suit le périple de deux frères sur les traces de leur ancêtre.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Et pour finir n'oublions pas Thierry De Greef, à qui nous avions déjà consacré un article il y a quelque temps, ainsi que Germain Nyada et Marie Lasbleiz.

En ce Blue Monday censé être le jour le plus déprimant de l'année, rien de tel qu'une sélection d'ouvrages empreints de simplicité et d'optimisme pour repartir sur de bonnes résolutions.

1. "Nouveau départ" de Célia Zaïd

« Pourquoi l’humain est-il malheureux ?
Pourquoi personne n’a trouvé une solution à ce mal-être général ?
Qui peut nous aider ?
Le bonheur existe-t-il ?
J’ai cherché.
J’ai cherché pour moi et j’ai trouvé pour nous.
Je me suis formée et j’ai étudié de nombreuses techniques de thérapies orientées solution et vous propose de les découvrir dans ce livre.»

Être en accord avec soi-même et apprendre à s’aimer, vaste programme !
Dans cet essai, Célia Zaïd, Maître Reiki et coach personnel, nous propose de nous découvrir de façon ludique, et grâce à des concepts novateurs.
Avec ses enseignements simples, et s’appuyant sur des techniques de thérapie douce, cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui souhaitent prendre un nouveau départ dans leur existence.

Avis éditeur : Prêts à prendre un nouveau départ sur la route de la connaissance et de l’amour de soi ? Grâce à des concepts simples et ludiques, Célia Zaïd nous aide à résoudre les conflits qui nous animent.

<<Lire un extrait>>

2. "La première fois, on fait un vœu en ouvrant la porte" de Alicianne Vidal

« Il émane d’Elféa une sorte de magie.
Je suis touchée par la simplicité de ses manières.
Je me sens minuscule à côté d’elle, et même un peu à l’étroit dans mon être.
Elle ne se rend pas compte de ce don précieux qu’elle a reçu.
Elle veut partager avec moi la beauté qu’elle voit partout alentour. »

C’est dans un décor champêtre qu’Axelle, une adulte désenchantée, rencontre Elféa, une fillette de sept ans pétillante qui inspire et transmet sa joie de vivre.
À son âge, Elféa surprend par sa maturité. Elle jongle avec les pensées et donne l’impression d’être totalement habitée par la vie en participant de tout son cœur à son embellie. La question est de savoir si sa flamme de vie ravivera celle d’Axelle.

Dans son premier ouvrage rédigé en 2004, remodelé au gré des années jusqu’à sa version aboutie selon ses critères, l’auteur Alicianne Vidal exprime son engouement pour les valeurs authentiques et la beauté du vivant. Le style gracieux de ce récit initiatique, avec ses personnages atypiques trouve sa source dans un univers intérieur invitant à la liberté d’être soi et de créer.

Avis éditeur : Alicianne Vidal propose un premier ouvrage habile et sincère sur l’importance des choses simples. Ce récit, tourné sur la valeur éducative des activités artistiques, s’inscrit comme témoin de la jeunesse qui finalement ne fait que passer. Le temps n’a pas de prise…

<<Lire un extrait>>

3. "Sept jours de réflexion" d'Amandine Petit

« Semaine n° 1
Le miroir ne reflète pas la réalité, mais parfois il te fait comprendre la vie.»

Coucher sur le papier ses états d’âme, c’est prendre le temps d’aller à la rencontre de soi. Armée d’une feuille, d’un crayon et de son esprit, Amandine Petit se prête à l’exercice de l’introspection pour en extraire ses propres maximes. Sa façon singulière de grandir, mûrir ou peut-être de s’approprier son existence…

Ainsi, ce recueil effeuille le rythme de la vie et révèle que l’écriture de soi jaillit d’une nécessité de trouver les traces de l’intime dans l’idée de faire passer des messages. Trouver un écho n’est pas la question, mais simplement une façon de dévoiler ses failles, anciennes traces du passé, pour démontrer qu’on s’en est finalement relevé.

Avis éditeur : Ce recueil renferme toutes les clefs pour reconsidérer ses états d’âmes et avancer vers l’avenir d’un pas décidé.

<<Lire un extrait>>

4. "Tsadé" de Martine Ray

« 7 novembre 2012. 7 heures. Après une énième nuit sans sommeil, Ema prépare le petit déjeuner pour toute la famille. En ce matin, elle se dit que tout va bien, qu’elle a un mari aimant, directeur financier dans une entreprise stable, que sa fille de 18 ans évolue sans soucis majeurs et qu’elle vit dans un appartement confortable dans une jolie banlieue. Vraiment : TOUT VA BIEN. Comme un mantra, dans sa cuisine, Ema se répète, en boucle, que tout va bien… »

Cadre dans un grand groupe bancaire, Ema est une femme qui se veut accomplie. Elle vit avec Pierre, son mari aimant, et Angèle, sa jeune fille de dix-huit ans. Pourtant, Ema n’a de cesse de s’interroger. Une façon pour elle de se rassurer ? De Paris à Amman, son voyage se fera dans le mouvement et la quête de son épanouissement total. Car après tout, c’est peut-être la recherche la plus importante des individus du XXIe siècle…

Tsadé, dix-huitième lettre hébraïque, signifie hameçon. C’est également le symbole de la moralité, de la justice, de l’énergie. C’est ce travail de réflexion sur soi qui amène la tolérance, l’envie d’être réel avec autrui et d’éloigner les jugements. Chacun d’entre nous peut être Ema, Pierre ou Angèle. Mais qui arrive réellement à être soi ?

Avis éditeur : L’histoire d’Ema peut donner à chacun le moyen de se reconnaître en elle et de porter un regard différent sur soi et sa relation à l’autre. Un roman qui donnera à tous l’envie de vivre dans l’amour afin d’accéder à la pleine réalisation de soi.

<<Lire un extrait>>

5. "Regardons vers la lumière" de Catherine Mirande

« Dans toute relation, à un moment ou à un autre de notre vie, nous avons fait des promesses, il nous en a été fait, pour la plupart non tenues.
Tout notre être a été animé de joie ou de déception selon les circonstances.
Nous vivons au rythme de ces espérances. L’espoir, c’est bien cela qui guide notre vie. « L’espoir fait vivre », dit-on, mais que signifie cette expression ? Que nous devons croire aveuglément en quelqu’un ou à quelque chose ? »

Dans ce livre, Catherine Mirande explore les croyances qui nous privent d’un bonheur et créent des souffrances inutiles. Le chemin est tortueux et semé d’embûches, mais quelle satisfaction de parvenir à dépasser le stade des illusions perdues. C’est dans un ensemble structuré, qu’elle démontre comment se libérer du conditionnement collectif afin de retrouver un enthousiasme et la voie de sa propre liberté intérieure.

Elle révèle ainsi des éléments essentiels pour transformer sa perception de la vie. Du temps des promesses à celui des regrets, du temps du pardon à celui de l’oubli, Catherine Mirande nous entraîne dans la quête de la sérénité.

Avis éditeur : Un témoignage qui retranscrit les observations issues de la propre expérience de Catherine Mirande et révèle toutes les clefs pour accéder à une forme de bien-être.

<<Lire un extrait>>

Après un article consacré au pilon des livres, intéressons-nous à la technologie de l'impression à la demande (Print on demand en anglais, ou PoD). Pratique et moins coûteuse que l'imprimerie traditionnelle, l'impression à la demande est une des tendances majeures dans le marché du livre, répondant notamment à la nécessité de réduire les stocks.

Une qualité très proche de l'impression traditionnelle

À ses débuts, l’impression à la demande faisait difficilement le poids face à l’impression traditionnelle : choix de papier et de format restreint, traitement des couleurs et des images de moindre qualité, etc. Il s’agissait plutôt d’une solution de « secours ». Aujourd’hui, les techniques ont bien évolué et les possibilités sont beaucoup plus nombreuses. Bien entendu, l’impression à la demande ne correspond pas à tous les types de publication et il est indéniable qu’elle ne représente pas forcément la solution idéale pour les beaux livres, par exemple. En revanche, elle convient tout à fait pour des contenus simples constitués principalement de texte et de quelques illustrations.

Des livres toujours disponibles

C’est aussi une solution idéale pour que les livres ne soient jamais épuisés : ils restent disponibles indéfiniment, avec des délais de commande qui sont de moins d’une semaine. C’est ainsi que de nombreux éditeurs se sont mis à la demande pour leur « fond de catalogue », tous ces livres qui ne bénéficient plus de l’attrait de la nouveauté, mais qui sont encore commandés en faibles quantités. Auparavant, une fois le stock écoulé, ils étaient référencés comme « épuisés ». Les commercialiser coûtait trop cher en gestion des stocks et des retours des libraires. Mais désormais rien de plus simple que de répondre à la demande des lecteurs, en imprimant les exemplaires à chaque commande.

Une meilleure distribution internationale

À l’heure actuelle, la distribution à l’échelle internationale représente également un défi de taille pour l’éditeur papier traditionnel et faire parvenir l’un de ses livres sur un autre continent peut se transformer en un véritable casse-tête qui implique des coûts postaux colossaux.  Là aussi, l’impression à la demande représente une solution idéale, en permettant de travailler en circuit plus court tout en diminuant les frais et les délais de livraison ce qui n’est pas sans rappeler le livre numérique.

Un processus digital pour un produit papier

L’impression à la demande repose finalement sur un procédé totalement digital, mais qui permet de livrer un résultat physique. Il s’agit là de l’une des plus grandes forces de ce procédé, qui offre par conséquent une liberté beaucoup plus grande à l’éditeur.  Plus besoin donc d’anticiper les prochaines réimpressions pour apporter des changements à ses livres. À l’image du livre numérique, le POD offre donc une flexibilité incroyable à cet égard.