Entretiens

  1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

L’œuvre, Kandja – L’enfant Sarakollé en Guinée, est un livre qui décrit d’une façon chronologique l’origine à travers ses ancêtres et l’enfance de l’auteur ainsi que les trois villages Sarakollés en Guinée et leurs cultures. Elle insiste aussi sur la bonne éducation et la responsabilité juvénile pour sa bonne insertion sociale ainsi que les problématiques et les solutions au système éducatif guinéen. Enfin, elle utilise un peu de la politique pour faire une étude partielle et comparative de la Guinée et du Sénégal.

 

  1. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

Tout d’abord, il s’agit de parler du peuple Sarakolé qui joua un important rôle dans l’histoire ouest-africaine à travers l’empire du Ghana, et leurs coutumes en Guinée d’aujourd’hui à travers l’enfance de l’auteur. Aussi, il pense aussi expliquer l’importance de l’éducation dans l’enfance qui consiste un soubassement à la formation du futur homme ou de la future femme responsable dans la société.

 

  1. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

La religion, les sages conseils des vieux africains et ma propre expérience m’ont inspiré dans la rédaction de ce roman.

 

  1. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

L’enfant noir de mon compatriote Camara Laye.

 

  1. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Chercheur, éducateur et transmetteur.

 

  1. Quelle est votre citation favorite ?

« Malheureusement, la société est constituée de personnes n’ayant absolument la même pensée ni n’agissent guère de la même manière. C’est pourquoi les coutumes autrefois et les lois aujourd’hui sont nécessaires pour harmoniser les excellences pratiques sociales et prévoir les mauvaises pour les punir. »

 

  1. Quel est votre rituel d’écriture ?

J’aime choisir d’abord le titre principal, les titres des chapitres, écrire tout ce qui vient en tête, et pour finir par les développer et organiser.

 

  1. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J’aimerais écrire sur de la religion, de la politique et de l’économie.

 

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Cette maison d’Édition a déjà publié le roman d’une compatriote M’mah Soumah et il a été très bien fait.

10.Le mot de la fin ?

Il a été un honneur pour moi de publier mon premier roman et je remercie la maison, Les éditions des Panthéons pour leurs aides inestimables durant tout le processus.

 

 

  1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Y voir de la poésie dans un quotidien qui peut paraître banal, la richesse de choses simples pour peu que l’on s’y attarde. Un recueil de tranches de vie que chacun peut partager avec ses émotions propres. Des récits qui mettent en lumière la beauté de la Nature -

 

  1. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

Prendre le temps de contempler les choses les plus simples. Ne pas s’habituer à la feuille qui tournoie, au vent qui décoiffe, aux cris d’enfants, à la nuit qui tombe, au jour qui se lève, aux prés fleuris, aux chants d’oiseaux… Ne pas courir après le temps. Partager les joies, les peines, de son prochain sachant que chaque jour est nouveau – que le soleil luit après la pluie.

 

  1. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

La Nature dans sa diversité infinie. - des moments lointains qui auront marqué la Vie – l’observation émotionnelle de ce qui nous entoure compassion dans la douleur de tout ce qui souffre.

 

  1. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

« La Cité de la Joie » de Dominique Lapierre

 

  1. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Dynamique - Amour du travail bien fait - Oreille attentive à autrui

 

  1. Quelle est votre citation favorite ?

Aide-toi, le Ciel t’aidera.

 

  1. Quel est votre rituel d’écriture ?

Aucun, particulièrement. Je saisis le moment où le désir d’écrire, me conduit. Ce peut être la nuit, durant mes insomnies – la journée quand des instants particuliers se déroulent soit physiquement, soit mentalement. – je note les impressions qui me marquent pour les mettre en forme sereinement ensuite.

 

  1. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Un roman dans lequel interviendrait - des gens simples devenus des figures inattendues de la vie moderne.

 

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Cette maison d’édition m’a paru sérieuse lors du premier entretien – j’ai aimé son cadre de travail.

 

  1. Le mot de la fin ?

Une expérience passionnante - et, se dire qu’il n’est jamais trop tard pour entreprendre.

 

Je suis une femme engagée, qui prend des positions tranchées sur les sujets qui m’intéressent et qui me passionnent. Je suis toujours du côté de l’opprimé et jamais du côté de l’oppresseur. J’ai une vraie passion pour un pays qui m’a tout donné et qui a changé ma vie : c’est le Maroc !

J’aime aussi profondément les animaux, c’est pourquoi je m’engage régulièrement auprès des associations de défense des animaux et bien sûr, j’ai, à la maison, des tas d’animaux que j’ai sauvés de l’enfer.

 

Si j’étais un livre, je serais : « Au plus beau pays du monde » de Tahar Ben Jelloun

 

Si j’étais une citation, je serais celle celle-ci :  « Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais ». Citation de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II

 

Si j’étais un marque-page, je voudrais être un loup.

 

Si j’étais un discours, je serais : le discours prononcé par le Roi Mohammed VI devant le 28e sommet de l’Union Africaine le 31 janvier 2017.

 

Si j’étais une collection, je serais une collection de livres anciens.

 

Si j’étais un papier, je serais un papier à lettres raffiné

 

Si j’étais une bibliothèque, je serais Le Temple des Livres Marocains Al-Quaraouiyine à Fès, au Maroc.

 

Si j’étais une recette, je serais la recette de l’eau de rose

 

Si j’étais un titre de livre, je serais : « Jetez-moi aux loups et je deviendrai le chef de meute »

Enseignante dans l’éducation nationale : maître formateur, puis conseillère pédagogique en arts plastiques.

Artiste peintre depuis plus de 40 années.

Ces dernières années, auteure de 4 livres : romans et poésies qui traitent de l’Humanité et de la Nature à travers des voyages professionnels et touristiques en France et à l’étranger.

 

Si vous étiez un livre, vous seriez… un livre de philosophie

 

Si vous étiez une citation : « Il n’y a point de chemin vers

LE BONHEUR

Le bonheur , c’est le chemin »

 

Si vous étiez un marque-page : une plume d’oiseau

 

Si vous étiez un discours : discours sur l’Humanité

 

Si vous étiez une collection : des minéraux

 

Si vous étiez un papier : tout papier pour écrire

 

Si vous étiez une bibliothèque : bibliothèque municipale pour les contacts avec les lecteurs

 

Si vous étiez une recette : un gâteau aux fruits

 

Si vous étiez un titre de livre : La Victoire

  1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Mon premier roman dévoile une histoire imaginaire autour d’enjeux environnementaux et économiques. Dans ce récit, les personnages principaux font partie d’un commando armé qui n’a pas froid aux yeux et apporte le lot d’aventures et d’actions dont les lecteurs ont besoin pour rester en éveil. Au début, seulement intéressés par l’argent, les membres de ce dernier vont accepter un sinistre contrat concernant une réserve naturelle mise en vente par l’État. Cet intérêt évoluera par la suite lorsque les héros seront confrontés à un dilemme : tirer ou non sur des innocents ?

Cette histoire mouvementée mais relativement peu violente convient parfaitement aux jeunes lecteurs !

 

  1. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

Je tiens déjà à remercier tous ceux qui ont acheté mon livre en espérant qu’ils l’ont apprécié.

Du côté de mon récit, j’ai davantage cherché à divertir qu’à faire passer un message, si ce n’est de respecter la nature.

 

  1. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

La nature me passionne et m’inspire beaucoup depuis mon plus jeune âge. Les idées me viennent d’ailleurs bien plus vite lorsque je me balade dans la nature. Du coup j’écris dehors tranquillement à l’ombre des arbres en général. À côté de ça je m’intéresse aux mangas dont les récits très animés et riches en actions m’inspirent beaucoup.

 

  1. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Il n’y a pas vraiment de livre qui m’ait donné envie d’écrire plus qu’un autre. J’ai toujours aimé la nature et utiliser mon imagination. C’est donc tout naturellement que j’ai tenté d’associer cette passion et cette qualité pour écrire un premier roman.

 

  1. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Nature, sport et imaginaire.

Le premier mot car la nature et notamment les arbres m’attiraient et me passionnaient avant même que je sache marcher.

Le second car je fais de la course à pied depuis bientôt dix ans en club.

Le troisième parce que l’imagination est certainement ma principale capacité intellectuelle. Je mise donc sur elle pour réussir dans ma vie professionnelle.

 

  1. Quelle est votre citation favorite ?

« Lorsque la dernière goutte d’eau sera polluée, le dernier animal chassé et le dernier arbre coupé, l’homme blanc comprendra que l’argent ne se mange pas » de Sitting Bull.

 

  1. Quel est votre rituel d’écriture ?

Qu’importe la saison, je m’installe toujours dehors sur un fauteuil avec mon petit cahier. Je recopie ensuite sur ordinateur. Sur le fond, je m’arrange pour avoir une longueur d’avance sur mon scénario lorsque j’écris. Du coup, à chaque fois que je commence un chapitre, je le résume en quelques points importants avant de le développer. J’écris en général très vite sur mon cahier mais les corrections de style et d’orthographe prennent plus de temps.

 

  1. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Ayant déjà terminé la trilogie du commando vert et écrit deux autres récits et préférant attendre le résultat des ventes de mon premier roman avant de sortir le suivant, j’ai diversifié mon activité. Ainsi j’écris de nombreuses chansons en ce moment.

 

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Comme il s’agit de mon premier ouvrage, j’ai à l’opposé recherché des maisons d’éditions expérimentées pour leur envoyer mon manuscrit. Parmi elles, les Éditions du Panthéon m’ont donné ma chance et ont assuré la parution de ce premier roman.

 

  1. Le mot de la fin ?

J’en terminerai avec cette citation attribuée à Confucius « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ».

C’est mon objectif, pourquoi pas vous ?

  1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

J'ai écrit « Simple et merveilleux » pour partager.

Partager ce qu'est la différence, une grande sensibilité, les souffrances et l'incompréhension qui, pour moi, en ont résulté et m'ont conduit vers la spiritualité.

Partager la découverte de mes capacités et des énergies qui nous entourent.

 

  1. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

Celui de l'acceptation de toutes les différences, notamment de l'hypersensibilité, et des énergies qui nous entourent. Et bien évidemment, l'impact de ces énergies sur l'homme qui, s’il ne change pas de cap, va détruire la vie sur la Terre.

 

  1. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Il s'agit de mon premier livre et c’est un témoignage : mon vécu et ce que je continue à découvrir de moi, de la spiritualité.

 

  1. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Aucun, juste le besoin de faire partager une expérience hors norme.

 

  1. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Liberté Énergie Amour

 

  1. Quelle est votre citation favorite ?

Je n'ai pas de citation favorite… je ne les aime pas !

 

  1. Quel est votre rituel d’écriture ?

Assis dans un fauteuil au calme, sur une terrasse à l’Est, face à la forêt, avec un bloc de papier et un stylo.

 

  1. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Pour moi, il sera le début d'une série de trois livres.

 

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Curieusement. En recherchant l'adresse d'une maison d'édition sur internet, c'est l'adresse des Éditions du Panthéon que j'ai obtenue.

 

  1. Le mot de la fin ?

Que mon livre apporte des réponses et une compréhension à ceux qui le liront.

Si j’étais un livre, je serais naturellement un recueil de poésie.

 

Si j’étais une citation, j’inciterais chacun à garder le sourire et à s’accrocher à son chapeau en privilégiant les idées les plus fantaisistes.

 

Si j’étais un marque-page, je m’arrêterais à chaque page du livre et je gonflerais ma mémoire de tout son contenu pour être capable de le restituer par cœur.

 

Si j’étais un discours, je célébrerais la fin des guerres, la paix universelle au-delà de tous les rêves humains.

 

Si j’étais une collection, je serais un herbier odorant, composé de milliers de feuillets à l’essence de feuilles végétales.

 

Si j’étais un papier, je profiterais de chaque souffle de vent pour m’envoler et voyager vers mes racines originelles.

 

Si j’étais une bibliothèque, je resterais ouverte aux quatre saisons, qu’il plût, qu’il neigeât, qu’il ventât ou que le soleil brillât…

 

Si j’étais une recette, je régalerais les enfants car tous les enfants sont sages et méritent des plaisirs simples.

 

Si j’étais un titre de livre, je m’appellerais « Ouvre-moi ».

  1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

« Il s’agit d’une autobiographie professionnelle. On y retrouve mon parcours de vie partant d'une toute petite fille timide jusqu’à un jour, occuper des fonctions de haute dirigeante d’une organisation de 1 200 employés. Également, on y retrouve des notions pratiques et particulières de gestion développées au cours des 40 années sur le marché du travail. »

 

  1. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

« Une entreprise est un regroupement de plusieurs individus. Les organisations doivent prendre conscience qu'elles ont une très grande responsabilité sociale et elles doivent l’exploiter en ajustant leurs missions de telle sorte qu’elles soient en harmonie avec les défis auxquels le monde doit faire face. »

 

  1. Quelles sont vos sources d’inspiration ?

« Ayant toujours aimé la lecture, il était très clair depuis ma plus tendre enfance, qu’un jour j’écrive afin de laisser des traces marquées par les valeurs humaines qui m’habitent depuis toujours. »

 

  1. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

« Celui de ma mère qui ne l’a jamais publié. »

 

  1. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Ce n’est pas moi qui le dis, j’ai demandé à des amies proches : « Intégrité/incorruptible, autodétermination et engagée. »

 

  1. Quelle est votre citation favorite ?

L'une de celle d’Albert Einstein : « L’imagination est plus importante que la connaissance. »

 

  1. Quel est votre rituel d’écriture ?

L’amour de l’écriture est tel qu’il entraîne un sentiment de joie dès le réveil, me pousse dès lors à me précipiter à me concentrer sur mes ressentis et apprécier tous les privilèges de pouvoir les exprimer par l’écriture ! Aucun rituel particulier, mais je garde toujours sur moi papier et crayon pour noter tout sujet d'intérêt. 

 

  1. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Mon prochain livre est en cours d’écriture et il traitera de la mère active sur le marché du travail.

 

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Après avoir pris connaissance des valeurs de soutien à l’auteur qu’elle prône.

 

  1. Le mot de la fin ?

On doit permettre à tout être humain sur la terre d’avoir la capacité de lire et d’écrire ! Il s’agit d’un droit humain et on doit se battre pour que ce soit ainsi !

Si vous étiez un livre, vous seriez…

Conversations avec Dieu, Neale Donald Walsh

 

Si vous étiez une citation

"On peut remplir d’amour une simple soupe au point de la rendre délicieuse", Neale Donald Walsh

 

Si vous étiez un marque-page

Une plume blanche

 

Si vous étiez un discours

Un discours centré sur l’amour de Soi

 

Si vous étiez une collection

Parfum floral

 

Si vous étiez un papier

Papier recyclé mat

 

Si vous étiez une bibliothèque

Rayon ésotérisme

 

Si vous étiez une recette

Sanga

 

Si vous étiez un titre de livre

L’alchimiste, Paulo Coelho

 

Écrivez-nous 2, 3 lignes biographiques.

Ce fut la peinture aux Beaux-Arts, puis l’architecture et le design. Vinrent la création d’une agence d’architecture et l’enseignement à l’École d’Architecture de Paris Val de Seine. De temps en temps des poésies, des textes libres ou des hommages. Aujourd’hui l’écriture en réserves de ma mémoire.

 

Si vous étiez un livre, vous seriez....

Le Souper (J.C. Brisville).

 

Si vous étiez une citation

Faire un couple, c’est ne faire qu’un, mais lequel ? (Oscar Wilde)

 

Si vous étiez un marque-page

Un brin de trèfle.

 

Si vous étiez un discours

Le sublime discours de Malraux lors de l’entrée de Jean Moulin au Panthéon. (expression des mots + intonation fabuleuse de la voix).

 

Si vous étiez une collection

Livre de poche.

 

Si vous étiez un papier

Une feuille glacée de Canson 90gr.

 

Si vous étiez une bibliothèque

La bibliothèque d’Alexandrie (sous l’antiquité).

 

Si vous étiez une recette

Les œufs mollets en gelée.

 

Si vous étiez un titre de livre

Vipère au poing (Hervé Bazin).