[RENCONTRE AVEC] JEAN-HUBERT MABILLE

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

« La petite fille à la balançoire », mon prochain ouvrage, est un roman qui évoque l’enfance perdue et la ruralité ancienne telle que mes ancêtres l’ont vécue ou ressentie, avec une histoire dramatique entre fiction et réalité.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

L’enfance, la nature d’avant la technologie moderne, les grands auteurs, les personnages atypiques, anonymes, mystiques.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Parmi d’autres : Le grand Meaulnes, Tintin, etc.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Idéaliste, complexe, blessé,…belge, …

5. Quelle est votre citation favorite ?

Devise positive, contrairement à ce qu’on pourrait penser : « Pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer » (Guillaume 1erd’Orange-Nassau).

6. Quel est votre mot préféré ?

Frère,…être (au sens philosophique)

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Matinal, solitaire, un peu comme Amélie N., mais en moins performant.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Crime et châtiment,… entre autres (liste trop longue !).

9. Stylo ou clavier ?

Clavier. Sans ordi, impossible de m’y retrouver et de me relire.

10. Le mot de la fin ?

J’aimerais le connaître.  Si vous insistez : « Et le Verbe s’est fait chair »…et cher !

Avis de l'éditeur

Dans ce troisième opus publié aux Éditions du Panthéon, Jean-Hubert Mabille trace l’épopée d’une héroïne ordinaire et d’une famille anonyme tout au long du XXème siècle. Un roman réaliste et émouvant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *