Rencontre avec Hersilia Dessabines, auteure de « Les Rudérales »

© Rachel Silveston photography

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

C’est le récit serré d’une enfance solitaire, livrée sans bruit aux comportements destructeurs de ses parents. Celui d’un enfant qui se jure de ne jamais ressembler à ses tourmenteurs ; d’un enfant qui, croisant la route de gens honnêtes, surnage en grandissant.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Celles et ceux qui « pensent haut et sentent profond ». Si ma mémoire est bonne, cette parole est celle d’Elie Wiesel. Les conversations amicales, ainsi que les longues marches dans la nature avec mes chiens.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Le Bonheur du jour de Jacques Brosse, aux Editions de La Table Ronde, 2008.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Pugnace, inquiète, amoureuse du vivant.

5. Quelle est votre citation favorite ?

« L’ignorance hurle et assassine, c’est souvent à cela qu’on la reconnaît. » Jean-Claude Carrière

6. Quel est votre mot préféré ?

C’est le verbe "rencontrer".

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Biffer, relire, relire encore, respirer…

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Falaise des fous de Patrick Grainville.

9. Stylo ou clavier ?

Les deux, avec le crayon à papier.

10. Le mot de la fin ?

"Freud ignorait la faim inassouvissable de l’homme pour un « sens » transcendant d’une sorte ou d’une autre, […]."   Christopher Lasch

En savoir plus sur "Les Rudérales" : https://bit.ly/33XlJPI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *