Rencontre avec Hermine Dantagnan, auteure de « Messy Mendy – l’éveil des consciences »

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Avec plaisir ! Je serai brève :

D’un prime abord, c’est un roman de science-fiction avec de l’aventure, du suspense, de l’action… mais cela est un leurre. L’intérêt de cette histoire dépasse l’histoire elle-même. Je vois ce livre comme un portail. Portail entre la fiction et la réalité ; entre le concret et l’invisible ; entre le lecteur et ses propres facultés, qu’il ignore peut-être…

2. Quel message voulez-vous transmettre aux lecteurs ?

Qu’il est bien plus qu’il ne le croit ! Nous ne sommes pas que de simples corps pourvus d’intelligence destinés à naître, fonder une famille, travailler puis mourir… Nous avons notre conscience, notre intuition, notre libre arbitre et bien plus encore… Mais il est trop tôt pour en dire plus à ce sujet, pour le moment... Chacun de nos actes, de nos choix, modifie et modèle le monde qui nous entoure : dans une même situation, si je suis triste et passive ou au contraire enjouée et investie, la finalité ne sera pas la même.

Quand on ne se pose pas de questions sur soi-même, la condition humaine, le sens de la vie… On vit en réaction constante avec notre environnement. Or, lorsqu’on entame un travail sur soi, on réalise que c’est notre environnement qui réagit selon ce qu’on lui envoie.

Lire ce roman, tourner la dernière page, c’est l’opportunité de se connecter à son essence intérieure. C’est (re)découvrir que tout part de SOI. Ce livre permet, à celui qui le souhaite, une prise de conscience.

Je pourrais en parler pendant des heures, mais pour faire court, nous avons des facultés que la majeure partie de la population ignore. Mon désir, c’est qu’un maximum de personnes touche cela du doigt, s’interroge puis découvre et expérimente par lui-même…

Sinon, c’est aussi simplement le plaisir de se plonger dans une aventure, et passer un bon moment !

3. Quelles sont vos sources d’inspiration ?

La vie, les gens, le monde. Chaque jour, chaque expérience, chaque rencontre.

Je vois la vie sur Terre comme quelque chose d’incroyable : tout y existe, dans le meilleur comme dans le pire. C’est un infini des possibles !

Ainsi, le devenir de l’Humain et de sa planète, lui aussi est tracé dans une infinité de possibilités. Cela me fascine et m’inspire : quels choix fera chaque humain ? Quelles en seront les résultantes ? Quel devenir choisiront-ils ?

4. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Mon envie d’écrire n’est absolument pas née d’une lecture, au risque de décevoir ! Mon envie d’écrire est née d’une prise de conscience terrible sur l’avenir de l’humanité sans changement radical de sa part. J’avais seulement 8 ans. Je l’ai ressenti telle une claque : guerre, torture, cruauté animale, viols… C’était comme sortir de l’innocence en un instant. C’était si violent en moi que je me suis mise à pleurer et implorer Dieu de prendre ma vie contre un monde de paix, pour que les humains comprennent ! J’ai attendu… Rien n’est venu…

A 17 ans, je travaillais à la ferme, je faisais la traite des vaches, et j’ai réalisé que je ne serai jamais foudroyée comme je l’imaginais, et que le monde ne changerait pas l’instant d’après. J’ai alors compris que je ne devais pas attendre que cela vienne, mais que JE devais agir.

Que faire à 17 ans pour changer le monde ? Comment faire comprendre à ces humains qu’on est capable de tellement mieux ? J’ai alors décidé d’écrire un roman. Mon héro serait une petite fille, Mendy, qui leur délivrerait son message.

L’écriture fût fastidieuse, me prit de nombreuses années… Jusqu’au moment où je dû arrêter : le fond de mon histoire, une science-fiction d’anticipation, ne tenait plus. J’avais 25 ans. Je laissai tomber.

10 ans plus tard, avec énormément de tristesse, je perds ma mère d’un cancer. Les graines qu’elle avait alors plantées en moi se mirent à germer. Je savais qu’il y avait quelque chose après la mort, j’en étais convaincue ! J’ai alors cherché les réponses à mes questions. Je me suis réveillée, j’ai expérimenté, j’ai pris conscience de tant de choses !

Et « l’âme-agit » a commencé. Les pièces de puzzle se sont assemblées… Il me fallait avoir expérimenté et compris de nombreuses choses avant de pouvoir écrire un tel roman…

5. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Authentique ; libre ; en quête de réponses.

Authentique car mon chemin de vie m’a permis d’assumer pleinement qui je suis. Je n’ai plus besoin de porter de masque. Mes défauts, mes failles, mes faiblesses font entièrement partie de moi. Je les ai observés, acceptés, assumés. Et surtout, j’ai conscience qu’ils sont comme moi : en constante évolution !

Libre. Simplement parce qu’être authentique le permet ! Mais aussi parce que j’ai compris que c’est moi et moi seule qui tient les rênes de ma vie. Je veux mourir sans regret. Si ma vie s’arrête demain, je mourrai heureuse car j’ai fait mes choix en âme et conscience. Et je compte bien continuer comme ça !

En quête de réponses car j’ai une multitude de questions. Ce sont les grandes questions de la vie, philosophiques, spirituelles. J’ai déjà trouvé beaucoup de réponses, ce qui me comble, mais plus j’avance et plus je veux aller loin. Comprendre, expérimenter, évoluer… c’est si porteur et libérateur !

6. Quelle est votre citation favorite ?

D’un prime abord j’ai pensé à « Je creuse, tu creuses, il creuse, nous creusons, vous creusez, ils creusent… C’est pas un très beau poème, mais c’est très profond. » Auteur inconnu.

Pour être plus sérieuse, je choisis « Vînt un temps où le risque de rester à l’étroit dans un bourgeon fut plus douloureux que le risque d’éclore » Anais Nin.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

La spontanéité. Je ne cherche pas à trouver l’inspiration en me mettant dans un contexte particulier. C’est quand les idées fusent tant dans ma tête que, de peur de tout oublier, je dois foncer écrire.

J’avoue, mon petit rituel serait de mettre un casque avec pour fond sonore une musique de relaxation.

8. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

La suite ! Elle est en cours d’écriture. Je me rends compte que la démarche pour cette suite est la même que pour « Messy Mendy - l’éveil des consciences ». C’est-à-dire que l’évolution qui se produit dans l’histoire que je raconte, suis ma propre évolution et celle des Hommes. Nous vivons une période vraiment particulière et très riche sur le plan de la spiritualité. La science-fiction se colle à la réalité, et c’est pour cela qu’il va me falloir encore un peu de temps… Le temps d’observer les réactions et choix des humains.

9. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Cela n’a pas été simple. J’ai eu plusieurs propositions, j’ai longuement douté et réfléchi… Puis j’ai laissé mon cœur choisir pour moi. Je pense que c’est la clé pour la réussite, quel que soit le domaine : choisir avec le cœur, l’intensité des vibrations internes plutôt que de toujours mentaliser. Et c’est aujourd’hui sans aucun regret et même avec une grande joie que j’apprécie notre collaboration. Du travail, du sérieux, et de l’humain ; c’est ce qui compte le plus !

10. Le mot de la fin ?

Foncez ! Vivez, vibrez, aimez ! Posez le mental, écoutez votre cœur ! L’amour est la clé de tout. Fermez les yeux et ressentez les battements de votre cœur, c’est là que ça commence…

Découvrir Messy Mendy - L'éveil des consciences : https://bit.ly/31jwwXw

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.