[RENCONTRE AVEC] AÏDA JAAFAR

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

L’épreuve est une notion  universelle, car aucun être humain n’est à l’abri d’une tuile, d’un mal, d’une maladie, d’un malheur ; la vie est un marathon jalonné d’obstacles ; nul, parmi les humains, ne peut s’y soustraire ni y remédier ; l’épreuve concerne chacun d’entre nous, sans exception. Or cet essai traite de l’épreuve, plus spécialement telle que les musulmans la vivent, la perçoivent, l’appréhendent et la gèrent selon ce qui est dit dans le  saint Coran et les Hadiths du prophète Muhammad. A travers cette réflexion de l’auteur, le lecteur découvre l’islam, une religion mal connue, mal comprise, très mal jugée injustement. Cet ouvrage aborde certes l’épreuve et ses multiples significations, mais initie également les néophytes à l’islam.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Le Coran, la Bible et tous les ouvrages touchant aux religions.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Les Oiseaux se cachent pour mourir de Colleen Mc Cullough puis Le Promontoire de Henri Thomas.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Pieuse, meurtrie et néanmoins romantique

5. Quelle est votre citation favorite ?

La devise de Socrate : « Connais-toi toi-même ».

6. Quel est votre mot préféré ?

Enthousiasme.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

J’écris toujours sur papier, je relis et corrige mon texte, puis je passe à la saisie sur l’ordinateur.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

L’Odyssée d’Homère.

9. Stylo ou clavier ?

Stylo.

10. Le mot de la fin ?

Malgré et contre tout, rien ne vaut la Vie !

 

LIRE UN EXTRAIT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.