1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

William Galant est un jeune homme de 10 ans, vivant sous la protection de son oncle. Le garçon est victime, à l’insu de son plein gré, d’événements surnaturels et inexplicables. L’un de ces événements l’obligent à quitter le domicile de son oncle pour vivre d’incroyables aventures, qui le conduiront à travailler dans un cabaret, à vivre dans la rue, et même à voyager dans un monde caché des humains : le monde d’Entre-Deux. Ses péripéties le conduiront à affronter son père.

C’est un roman que j’espère accessible à tous les publics, aussi bien des enfants qui souhaitent lire leur premier roman, que des fans du genre fantastique, ou des gens qui souhaitent simplement s’évader.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Cela va paraitre banal. Mes sources d’inspirations sont diverses, comme vous pouvez vous en douter. Je suis un grand joueur de jeux vidéo, notamment d’aventures comme Assassin’s Creed et Unchartead, mais aussi de stratégie, gestion, ou fantastiques comme Skyrim. Cinéphile également, je regarde de nombreux films et séries tel que Games of Throne ou les Percy Jackson. En matière de lecture, je m’intéresse bien plus facilement aux grands classiques qu’aux auteurs actuels, ce penchant pour les vieux livres s’est encore accru avec mes études d’histoire. Enfin, je m’inspire des gens, et de la société qui m’entoure. J’espère avoir un esprit critique, et sarcastique qui me permet de caricaturer le monde qui nous entoure aujourd’hui.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Cela va vous paraitre étrange. Mais, l’ouvrage qui m’a donné envie d’écrire n’est pas un grand classique, tel que les ouvrages de Tolkien, ou de Victor Hugo. C’est un ouvrage de deux tomes, assez spécialisé, nommé Le Cycle du Graal, de Jean Markale. Je me suis rendu compte de l’importance du style littéraire avec ce livre. Le fond de l’histoire, ou des connaissances transmises par écrit peut être aussi passionnant que possible, si la forme littéraire n’est pas agréable, voir insupportable parfois… Personne ne lira ces ouvrages.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Pour commencer, je dirais perfectionniste. Je ne suis jamais satisfait de mon travail car je pense qu’il est toujours possible de faire mieux, de trouver de meilleures tournures de phrase, ou de meilleures solutions. Ce côté perfectionniste me vient de mes études dans le Génie Civil et des stages que j’ai effectué dans ce domaine. Il ne faut rien laisser au hasard pour éviter toutes erreurs, qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques.  Je garde ce côté perfectionniste dans les livres que j’écris.

Deuxième mot : créatif. Quand je suis confronté à un problème, j’essaie toujours de trouver au moins deux solutions différentes pour le résoudre. Et avec mon handicap je suis très souvent confronté à des problèmes. Cet effort m’a toujours obligé à être créatif dans mes réflexions. Avec le temps, cette créativité a débordé dans mon imagination, ce qui a donné le Monde d’Entre-Deux dans l’univers de mon premier roman, William Galant, l’enfant du démon. Cette créativité qui se développe de par mes diverses occupations, peut pleinement s’exprimer dans mes ouvrages.

Le dernier mot que j’utiliserais pour me décrire est sincère. J’ai des valeurs, de solidarité, d’empathie, de liberté et d’égalité que je tiens absolument à respecter. Pour cela, je reste le plus honnête possible, parfois candide, il est vrai, mais c’est souvent volontaire, pour ne pas déroger à la sincérité que je tiens à respecter. Il faut avouer que la sincérité peut aussi causer des désagrément, toutes vérités n’étant pas bonnes à dire, visiblement.

5. Quelle est votre citation favorite ?

« Il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! », des mots de Danton en 1792. La fortune sourit aux audacieux, comme dit un dicton. Il me semble en effet, que pour mener des projets à bien, il faut toujours savoir faire preuve d’audace pour surmonter d’éventuelles difficultés.

6. Quel est votre mot préféré ?

« Liberté ». Sans l’ombre d’un doute. C’est une valeur qui me tient particulièrement à cœur, tant la mienne, que celle d’autrui. Je m’évertue d’ailleurs à respecter autant que possible les libertés de chacun, en espérant pouvoir être le plus libre possible de mon côté. La liberté est aussi une des valeurs fondatrices de la France, et il est logique de vouloir en profiter, tout en étant conscient de devoir la défendre, si nécessaire.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Je n’ai pas de rituel bien précis. En revanche, j’écoute toujours de la musique, ou des reportages, souvent sur l’histoire, pendant que j'écris. J’ai eu toujours tendance à devoir faire deux choses simultanément pour être pleinement concentré, et ne pas m’ennuyer trop vite.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Certainement Sa Majesté des Mouches, de William Golding. C’est un livre qui m’a fait aimer la lecture, et l’écriture. De plus, ce livre envoie un message fort, et le fond du propos est extrêmement intéressant sociologiquement.

9. Stylo ou clavier ?

Mon handicap visuel ne me permet pas d’écrire sur papier pendant une longue période de temps. Mes yeux fatiguent vite, et après une heure d’écriture manuelle, je ne peux plus me relire, et ma calligraphie devient illisible. Je dois donc écrire sur ordinateur, outil permettant bien plus de flexibilité, et d’options d’accessibilité.

10. Le mot de la fin ?

J’espère que mon livre saura vous faire voyager. Et que vous aurez envie de continuer à suivre les aventures de William Galant. Excellente lecture à tous !

Avis de l'éditeur

Plongez dans l'univers foisonnant de Guillaume Pavy où se mèlent magie, sorcellerie et onirisme pour notre plus grand bonheur !

La saison des grands prix d'automne 2019 sera lancée par le jury du Goncourt, qui annoncera sa première sélection le 3 septembre. L'Académie française sera, elle, comme le veut la tradition, la première à dévoiler le nom du lauréat de son Grand prix du roman, fin octobre.

Photo by Roman Kraft on Unsplash

Prix Goncourt

Décerné depuis 1903 au début du mois de novembre, le Prix Goncourt – plus prestigieux des prix littéraires français – récompense un roman paru dans l'année. Généralement garantie de succès et de visibilité médiatique il a, de Marcel Proust à Michel Houellebecq en passant par Simone de Beauvoir ou Marguerite Duras, été attribué dans le passé à quelques-uns des plus grands écrivains francophones du XXe et XXIe siècle.

Prix Renaudot

Le prix Renaudot a été créé en 1926 par une dizaine de journalistes pour réparer les injustices du prix Goncourt. Le nom du prix est un hommage à Théophraste Renaudot, un des fondateurs de la presse moderne avec sa Gazette, soutenue au XVIIème siècle par Richelieu qui y voyait un instrument de pouvoir important. Le prix est devenue une référence, et son impact sur les ventes est notoire puisque chaque vainqueur du prix Renaudot est distribué en moyenne à 220 000 exemplaires.

Prix Médicis

Créé en avril 1958 par Gala Barbisan et Jean-Pierre Giraudoux, le prix Médicis est décerné tous les ans dans trois catégories différentes : roman français, roman étranger et essai. Désireux de créer un prix «pas comme les autres », les fondateurs ont choisi de récompenser un jeune auteur prometteur au style novateur. Le Médicis étranger est attribué depuis 1970 et le Médicis essai depuis 1985.

Prix Femina

Décerné depuis 1904, le prix Femina a été lancée par des collaboratrices du magazine La Vie heureuse. Particularité de ce prix littéraire, le jury est exclusivement féminin, en réaction au choix du prix Goncourt en 1904, jugé misogyne  par les créatrices du prix Fémina. Cette année-là, il fut décerné à Léon Frapié, au dépens de la favorite Myriam Harry. Le prix Femina récompense chaque année une oeuvre de langue française écrite en prose ou en vers.

Prix de l'Académie française

Le Grand Prix du roman de l’Académie française est l’un des prix littéraires les plus prestigieux de l’Académie. Créé en 1915, il récompense chaque année un ouvrage original de langue française publié dans l'année en cours. Traditionnellement remis en octobre, ce Grand Prix du roman de l’Académie française inaugure la saison des prix littéraires.

Prix Interallié

Fondé en 1930 par des journalistes du Cercle interallié, le prix Interallié est aujourd'hui formé d'un jury composite de lecteurs et de journalistes. Ce prix littéraire récompense de préférence le roman d'un journaliste. Il est surnommé "Intergrasset" car la maison de la rue des Saints-Pères reçoit très souvent le prix Interallié.

Si vous étiez un livre, vous seriez….
Le Guide Michelin, pour faire partager mes adresses, mes joies, mes émotions. Si j’étais le Personnage d’un livre, je serais le jeune écrivain qui mène une enquête sans relâche sur son Maître, juste pour se convaincre lui-même qu’il a raison de le défendre alors que tout l’accuse, dans « La vérité sur l’affaire Harry Quebert ».

Si vous étiez une citation
« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » dans le Discours de la Méthode de René Descartes, ce qui est tellement vrai et tellement faux en même temps.

Si vous étiez un marque-page
Un livre de photos en noir et blanc, sur papier glacé, entre un portrait de Rita Hayworth et un nu de Ava Garner.

Si vous étiez un discours
« Le discours de la Méthode », ma passion pour Descartes, mais aussi n’importe quel discours de Charles De Gaulle, d’André Malraux, de Léo Hamon ou l’un des si beaux hommages dits par Emmanuel Macron.

Si vous étiez une collection
Une collection de voitures anciennes entre 1935 et 1965, mais s’il s’agit d’une collection de livres, ce serait la série des Lagarde et Michard ou celle des classiques Larousse.

 Si vous étiez un papier
Un papier glacé de photo ou du papier calque, mais si on donne au mot « papier » le sens d’un article de journaliste, ce serait n’importe quelle chronique de Jean Ferniot ou de Philippe Alexandre sur RTL dans les années 70.

Si vous étiez une bibliothèque
Celle de l’ordre des Avocats, au Palais de Justice de Paris. Le lieu est sublime et les livres de Droit si bien écrits, des chefs d’œuvre, dès que l’on atteint un certain niveau d’excellence dans cet Art.

Si vous étiez une recette
N’importe laquelle de Christian Le Squer, qui a enchanté de ses 3 étoiles le Pavillon Ledoyen avant de les transporter au George V, pourvu qu’elle soit à base d’oursins et/ou de pamplemousse.

Si vous étiez un titre de livre
« L’homme révolté », d’Albert Camus, une révolte humaniste, constructive, sans violence, mais sans concessions pour autant, avec la volonté de ne rechercher que ce qui est beau dans l’existence.

AVIS ÉDITEUR : 

Ce roman trace les histoires de ceux qui ont décidé de s’élever dans la verticalité de l’existence et ceux qui ont choisi d’avancer sur l’horizontalité de l’apparence.

Aujourd'hui et jusqu'au 1er septembre se déroule l'Ultra Trail du Mont Blanc, le rendez-vous incontournable pour les trailers du monde entier ! Focus sur quelques ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon ayant trait à ce sujet et au sport de manière générale.

Photo by David Marcu on Unsplash

Ultra Trail : la course intérieure de Dominique Simoncini

Ultra Trail : la course intérieure raconte d’une manière humoristique et psychologique l’engagement d’un homme dans la course à pied la plus difficile du monde. Un univers incroyable dans lequel s’ébroue, maintenant, des dizaines de milliers de pratiquants à la recherche d’une nouvelle existence plus charnelle.

Des larmes, beaucoup de rires, des ampoules, des entorses, des émotions fortes et une forte odeur de sueur ! Dominique Simoncini est consultant sur RMC et anime un blog, très visité, ce qui l’a poussé à rédiger un livre complet en plus de ses chroniques.

Sportif de haut niveau, Dominique Simoncini a occupé différents postes dans les domaines marketing, commercial, événementiel ou encore de la communication. En parallèle, il crée et organise le « Super motard de Chamonix », une compétition internationale de moto regroupant les meilleurs pilotes.

En outre, il intervient fréquemment en tant qu’expert et maître de conférences sur le management humain en situation de crise, et l’amélioration des conditions de travail par le maintien de l’activité physique et cérébrale. Il est aussi un des référents « préparation mentale » de l’équipe de France de ski.

<<Commandez le livre>>

<<Découvrez les autres ouvrages de l'auteur>>

Un coureur des Plaines de Julien Leroy

« Dans ce livre vous ne trouverez pas de performances exceptionnelles, ni de classements élogieux. Il y a l’idée d’un rêve, d’une possibilité. Et si… ? Et si, lors de mes premiers footings, j’avais imaginé courir 100, 150 kilomètres ? Si, lors de mes balades en montagne, j’avais osé penser à la courir. Et si, lorsque je commençais à m’intéresser au trail, j’avais imaginé être au départ de l’UTMB ? Et si, alors que je commençais à écrire sur un blog, j’avais imaginé en faire un livre… »

Dans ce livre, pas de conseils avisés, encore moins de recettes miracles mais le témoignage de la découverte d’une pratique enivrante. L’auteur y partage un cheminement entre les tâtonnements d’un débutant et les méthodes plus affirmées d’un professionnel. Ce qu’il appelle alors « une maigre expérience », est finalement celle d’un coureur amateur qui jongle avec son existence et apprend de façon empirique, à devenir un traileur.

C’est d’une plume vive et sincère que Julien Leroy exprime ainsi l’accomplissement de ce qui lui paraissait encore hier inimaginable. Des courses sur des dénivelés importants aux franchissements de limites jusqu’alors insoupçonnées, l’auteur se confie sans filtre sur son parcours.

Avis éditeur : Véritable récit de ses tribulations de coureur, Julien Leroy y révèle toute l’étendue de sa force mentale et de son humilité. Un ouvrage inspiré et inspirant, qui redonne le goût de l’aventure.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<<Commandez le livre>>

Conquêtes de femme de Karine Baillet

Karine Baillet, c’est un étonnant palmarès : 30 pays traversés, 2 podiums aux championnats du monde et des centaines de milliers de dénivelés en course internationale et raids de haut niveau. C’est la 1ère femme à traverser la Manche sur 4 embarcations différentes, la 1ère femme à participer en 2009 au Quaduro et à l’Enduropale du Touquet, course internationale de sports mécaniques.
C’est tour à tour du VTT, canoë, kayak, roller, course à pied, athlétisme, spéléo, alpinisme, natation, planche à voile, wakeboard, catamaran de sport, et kite surf. C’est un pilote d’hélicoptère, un chef d’entreprise, une conférencière, un coach, une enseignante, un auteur et une organisatrice d’événements. Karine Baillet, c’est une sportive du plus haut niveau, une aventurière sans limite, une exploratrice intrépide à l’énergie hors norme. C’est mille femmes en une seule, mille vies en une force motrice, mille projets en un capitaine indéfectible.
Les pieds dans les baskets, le poing tendu vers l’avenir et la tête dans les étoiles !

Avis éditeur : Pour qu'une victoire soit assurée, il faut les armes adéquates. Pour Karine Baillet, qui dispose entre autres d'une paire de jambes, de bras et d'yeux d'acier, ce sera son mental inouï. Prêt pour toutes les aventures, paré pour chaque épreuve et sensible à toutes les causes. Car la conquête est un substantif résolument féminin, comme le prouvent le dictionnaire et Karine Baillet. Et nous aurions tort d'en douter !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<<Commandez le livre>>

C'est la journée mondiale du chien, le meilleur ami de l'homme depuis la Préhistoire selon le National Geographic. L'occasion de vous présenter deux ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon qui parlent de nos amis à quatre pattes.

Photo by Adam Griffith on Unsplash

Dormir avec les anges de Josyane Carole Rousso

« Quelques jours plus tard le verdict tombe, comme un couperet : l’ensemble du système lymphatique des mamelles est atteint, les boules vont se reformer, grossir, saigner. Tu ne guériras jamais.
À plus ou moins longue échéance, tu es condamnée. Je m’effondre.
Je n’ai jamais connu de cas similaire auparavant, d’attente aussi atroce. Comment vais-je le vivre ? »

Lors d’un séjour à Londres, une femme a le coup de foudre pour une petite femelle teckel aperçue dans une vitrine. Elle la ramène à Étretat, où commencera une belle histoire aux accents tragiques…

Sa plume met ainsi en lumière l’histoire d’un lien indéfectible : celui d’une femme et son chien. Un récit émouvant, passant du point de vue de l’animal à celui de sa maîtresse, qui révèle la joie mais aussi la souffrance engendrées par cet attachement inaltérable.

Avis éditeur : Un ouvrage touchant qui révèle un lien indéfectible scellé par une entente tacite et profondément sincère.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<<Commandez le livre>>

Idrus, 3 ans et 9 mois ou La féroce épilepsie de Régis Jacquet

« Pour relever la tête “sans les crocs”, et surtout prouver, s’il en est besoin, à certains esprits que la gent animale, particulièrement canine, peut apporter sérénité, joies et chagrins dans un respect et une reconnaissance mutuels.Simple témoignage, un de plus, me direz-vous… À chacun son exorcisme ! Tel est le mien que je tiens à faire partager telle une thérapie bienfaisante.Acceptez donc en toute ouverture d’esprit, loin de toute moralisation, l’augure d’une relation si personnelle et enrichissante pour ces deux Êtres, dont je ne suis que le conteur éphémère encore vivant et le rapporteur le plus fidèle qu’il soit, en mémoire à celui qui m’a donné tant de plaisirs gratuits et de leçons de canidé. »

Dès sa plus tendre enfance, l’auteur a connu la compagnie de la gent canine. À l’heure de la retraite, concrétiser son rêve d’adolescent en adoptant un Braque allemand s’est donc inexorablement imposé.

Sa plume dévoile ainsi le récit d’une relation qui s’est construite au fil du temps et qui s’est, malheureusement, finie trop vite. Un témoignage fort qui traduit l’intensité d’une relation atypique.

Inspiré par la vague 1968, Régis Jacquet est sensible à toute forme d’expression artistique. Veuf depuis 2009, il révèle aujourd’hui le récit d’un parcours commun, celui d’un homme et son chien dont l’attachement restera indéfectible.

Avis éditeur : Un témoignage touchant qui révèle un parcours commun scellé par une entente tacite et passionnée et qui rappelle la fugacité de l’existence.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754738613/#pct0

<<Commandez le livre>>

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Au fil des rencontres, des croyances, des rêves, des espoirs, mène-t-on réellement la vie que l’on souhaite ? Ou sommes-nous les illusionnistes de notre propre vie afin de la rendre meilleure face aux attentes d’une gouvernance, d’une société, d’un monde qui nous échappent, que nous ne comprenons plus, dont nous ne voulons plus ? Allons-nous tous devenir des cons, racistes, intolérants ?

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

La politique, les politiques, les alliances, les ententes, les échanges, les marchés.
Les Médias. La langue de bois des journalistes, leurs silences. Ce qui n’est pas dit et que l’on devrait dire ?
La vie au quotidien.
La vie de ceux dont on ne parle jamais. Le racisme qui a germé, poussé dans notre société.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Le mien.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Sentimental, rêveur, magicien.

5. Quelle est votre citation favorite ?

« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas », Lao Tseu, que je résume à : « Un long chemin commence par un premier pas ».

6. Quel est votre mot préféré ?

« Jane », prénom de ma compagne.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Très tôt le matin avec un bon café coulé.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

La suite du premier.

9. Stylo ou clavier ?

Clavier et Stylo plume encre bleue.

10. Le mot de la fin ?

Ça continue.

AVIS ÉDITEUR : 

Au travers de ce témoignage, Antoine Félix révèle les épisodes marquants de sa vie pour en extraire un regard politico social. Un ouvrage révolté et révoltant, tant sur la sincérité du propos que sur ses conclusions.

<< LIRE UN EXTRAIT >>

C'est l'heure de la reprise pour les Éditions du Panthéon. Nous espérons que vos vacances se sont bien passées et que vous débordez d'énergie pour partir vers de nouvelles découvertes littéraires. Prochainement, vous pourrez découvrir les ouvrages suivants :

1. La révolution numérique de demain, tome II de Jean-Marie Huet

« Espérons que la robotique ne robotisera pas l’homme : ce ne sont que des instruments intelligents (IA, intelligence artificielle) et non une fin en soi. Ils ont été inventés génialement par l’homme et dépasseront peut-être les capacités de ce dernier… »

Dans ce second volume, Jean-Marie Huet poursuit son exploration de notre monde actuel et nous accompagne dans la compréhension de ses changements, à la fois rapides et pernicieux. La société industrielle s’efface peu à peu pour laisser place à une société de services, qui sera régie, grâce à la 5G, par des algorithmes mais aussi… par l’intelligence artificielle. Suivez le guide, il vous entraînera sur des chemins balisés par une jurisprudence nécessaire !

Avis éditeur : Jean-Marie Huet poursuit l’exploration de notre monde actuel et nous montre comment la société industrielle s’efface peu à peu pour laisser place à une société de services. Passionnant !

<<Précommandez le livre>>

2. Le Page à la grenouille de William Colombard

« Car si j’ai eu une famille avec un père et une mère, qui étaient des gens modestes que je pleure encore aujourd’hui, un type crasseux et barbu, au regard magnétique et pourvu d’étranges pouvoirs, m’a fait admettre dans une autre, bien plus puissante. Dans cette seconde famille, il y avait quatre princesses belles comme le jour, que j’ai aimées toutes à la fois. Et un garçon un peu plus jeune que moi et placé par Dieu au plus haut dans l’Empire sur lequel il était appelé à régner un jour. Mais il souffrait d’une terrible maladie qui l’a fait beaucoup souffrir. »

Un jeune garçon, fils d’un cordonnier de Saint-Pétersbourg, devient le page du tsarévitch Alexis, héritier de l’empire russe, mais si malade que ses parents l’isolent du monde, dans la chaleur de leur foyer. Les deux garçons, comme des frères, partagent des joies d’enfants. Puis, dans une guerre tournant au désastre, et au cœur de la Révolution russe, ils endurent ensemble des épreuves de plus en plus terribles, jusqu’à l’anéantissement de toute une famille impériale. Une tragédie qui ne laisse que deux survivants dont celui qui raconte l’histoire d’une amitié fracassée.

Avis éditeur : Porté par une écriture limpide, ce roman historique nous entraîne à la découverte du singulier parcours d’un enfant ayant vécu dans l’intimité des derniers Romanov avant de se réfugier en Provence.

<<Précommandez le livre>>

3. Désert Lointain de Patric Kerlann

« Fébrile et apaisant
son cœur dans sa poitrine,
le jeune homme pensif,
dans les doux soirs d’été,
savoure sa douleur,
comme une aura divine,
et cache au soleil roux
ses amours exaltées. »

Dans ce second recueil, Patric Kerlann entonne une ode passionnée à la poésie. Une découverte qui a bouleversé son adolescence et qui l’a poursuivi sa vie durant. La poésie, il faut la lire et la relire, encore et encore, et pour fixer ses rêves et l’éprouver soi-même, il faut finir par l’écrire. À travers les thèmes de l’évasion, de la révolte et de la liberté, devenir un passeur d’ombres et de lumière et inviter le lecteur à faire un beau voyage jusqu’au tréfonds de son être.

Avis éditeur : Évadez-vous avec ce deuxième recueil de poésie de Patric Kerlann. Une invitation à un beau voyage jusqu’au tréfonds de son être.

<<Précommandez le livre>>

4. Le croisé du Périgord de Guy Etienne de La Celle

« Partir loin de l’agitation du monde et des turbulences journalières des affaires devint une nécessité absolue, afin de revenir sur terre et de reprendre le fil d’une vie ordinaire, proche des éléments naturels. »

Après une carrière menée tambour battant, l’auteur aspirait à une retraite méritée en compagnie de son épouse. C’est sur un lieu particulièrement atypique qu’ils vont jeter leur dévolu, en l’occurrence une commanderie ayant appartenu à l’Ordre du Temple. Il nous relate dans cet ouvrage l’ambiance du lieu et le message plusieurs fois centenaire transmis par les vieilles pierres.
Il nous invite également à le suivre dans ses pérégrinations à Biarritz et à partager sa passion pour les belles automobiles.

Avis éditeur : Après nous avoir parlé de mondialisation, Guy Étienne de la Celle change de braquet en nous racontant les émerveillements d’un homme devant la beauté d’une demeure chargée d’histoire.

<<Précommandez le livre>>

5. Quand l’amour de la terre est le talon d’Achille de l’homme… de Christophe Chaillet

« Nous devons comprendre que derrière chaque esprit tourmenté et perdu se cache un talent, un don et un potentiel incroyable que la société doit faire ressortir et utiliser à son avantage. »

L’auteur est enfant de paysan. À la fin de sa scolarité, il a choisi d’apprendre le métier de serveur, il a d’ailleurs eu l’opportunité d’être au service de belles maisons. Bien que sa profession soit peu considérée par certains, il s’agit pour lui d’une véritable vocation… Dans cette autobiographie précoce, il rend hommage à la terre d’où il vient comme à la Terre où l’Homme évolue chaque jour. Il nous livre ses réflexions comme autant de souhaits, de ceux qu’on lance comme des feux d’artifice dans un monde malade, et pour lequel il est encore difficile d’espérer. Christophe Chaillet a l’espoir, les rêves qui vont avec et nous propose de les vivre avec lui, en ayant le courage d’être heureux.

Avis éditeur : Un témoignage autobiographique touchant dans lequel l’auteur fait le lien entre ses racines paysannes et son avenir, en livrant ses réflexions comme autant de souhaits. Un ouvrage empreint d’espoir et du respect d’autrui.

<<Précommandez le livre>>

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Dans Le héros, le monstre, la mort, le héros vaincra le monstre mais pas la monstruosité (la manière dont les humains rencontrent le néant). J'utilise le récit mythologique grec (Héraclès, Thésée, etc.).

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Les textes de psychanalyse, de philosophie, et bien sûr la mythologie grecque.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Plusieurs livres : surtout Philèbede Platon, Éthique à Nicomaqued’Aristote, Être et Tempsde Heidegger.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Compassion, liberté, prudence.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Το γαρ αυτο εστι νοειν τε και ειναι - saisir et être sont la même chose, Parménide.

6. Quel est votre mot préféré ?

Vérité.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Le matin, avec un crayon.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Les livres qui sont pour moi des références sont inaccessibles à ma possibilité d'écriture.

9. Stylo ou clavier ?

Les deux.

10. Le mot de la fin ?

La vie donne aux valeurs leur importance, et réciproquement.

AVIS EDITEUR : Dans ce troisième opus consacré à l’image inébranlable du héros dans la mythologie grecque, Efi Papavassilopoulou fait un parallèle entre les mythes et l’humain. Passionnant !

Découvrez également les ouvrages précédents de Efi Papavassilopoulou !

AVIS EDITEUR : Une analyse poussée et habilement menée sur la construction identitaire d’un héros emblématique de la littérature classique, à travers les personnages féminins qu’il croise.

AVIS EDITEUR : De tous temps, la femme a toujours été essentielle à travers les religions, ainsi qu'au sein des mythologies celtes, grecques, égyptiennes, nordiques, indiennes, juives et chrétiennes. En proposant une rapprochement entre ce rôle clef de la mère et le noos, Efi Papavassilopoulou nous livre un essai inédit et abouti.

Une fenêtre sur la vie de femmes noires à travers le monde, un roman policier tout en rebondissements, et une romance aux accents de mystère, découvrez nos dernières parutions avant la pause estivale. De quoi passer de bonnes vacances !

1. BTM, Histoires de Femmes Noires Modernes de Nelly Koumba et Andrésia Megneng

« Vous avez déjà eu cette sensation ? Celle que quelque chose de grave se trame dans votre dos, mais vous êtes incapables de le définir, de le préciser, de l’identifier. Cette sensation que votre avenir dépend d’un élément ou d’un événement dont vous ne maîtrisez aucune donnée ? Pendant la semaine qui suivit l’exposition et notre rencontre avec la jolie blonde, cette sensation me poursuivit. »

Ces douze nouvelles relatent les histoires de plusieurs femmes noires entre 21 et 40 ans. Au fil des pages, nous les suivons dans les défis qu’elles relèvent au quotidien et dans leurs choix de vie face à une société moderne parfois hostile, parfois inadaptée à leur éducation ou à leurs inspirations.

Deux femmes enceintes qui se croisent chez un médecin ; une jeune femme voilée au cœur d’une université américaine ; une rivalité naissante dans un milieu professionnel dominé par les hommes ; une élection africaine qui divise un couple. Autant d’histoires qui reflètent une certaine réalité, aujourd’hui.

<<Commandez le livre>>

2. Le client de la table dix de Rosa Taddei

« – Ma chérie, ton client à la table dix ne me plaît pas du tout. Il a un regard étrange.
– Oui, Sophie, j’ai vu comme toi. Mais ne t’en fais pas… je pense qu’il ne pourra pas me faire de mal juste avec ses yeux étranges. »

Adeline quitte le Midi pour étudier à Paris. Elle veut ne dépendre de personne et surtout pas de son riche père. Elle prend un emploi de serveuse et connaît les jours de galère, la solitude et la faim dans un Paris inhospitalier. Plus tard, dans cette ville qu’elle aura apprivoisée, elle devra braver les intentions malhonnêtes de personnages douteux et violents en cavale, venus d’Italie pour se réfugier dans la capitale…

<<Commandez le livre>>

3. L'homme qui venait de nulle part de Rénald Bergeron

« Le lendemain, Layla était à la clinique comme prévu, et elle raconta tout au docteur Mélissa, qui l’écouta attentivement : le récit de sa mère, le bateau blanc, Le Virtuose, la plage rose, le type à la dérive qu’elle n’avait jamais vu, les soupçons de sa mère au sujet d’un complot pour son bonheur. »

Septembre 2026. Cocci et sa fille partagent un moment ensemble sur la plage. Elles y font la rencontre inopinée d’un mystérieux personnage qui bouleversera bien vite le cours de leur existence… Dans cette romance aux accents de mystère, le lecteur est emporté par une intrigue tout en rebondissements qui le laissera plus d’une fois sans repères, prêt à défier ses propres attentes.

<<Commandez le livre>>

Votre bibliothèque menace de s'écrouler sous le poids des dizaines d'ouvrages qui la remplissent ? Après un premier article consacré au pilon des livres, intéressons-nous aux différentes solutions existantes pour donner une seconde vie à nos vieux livres.

Photo by Simson Petrol on Unsplash

Faire le tri

Avant de commencer à vider votre bibliothèque, il est évident qu'il faut commencer à faire le tri. Faites des piles de livres auxquels vous tenez plus que tout, ceux que vous relirez plus tard avec plaisir, et ceux qui prennent de la place et la poussière et dont vous savez que vous ne les relirez pas.

Faire un don

Première solution, donner vos livres. Que ce soit à des particuliers, à des associations, à une bibliothèque de quartier (ou de rue) ou une école, il existe une multitude de possibilités. Certains sites comme Bibliothèques sans frontières, GEEV, Recyclivre permettent également le don de livres.

Revendre ses livres

Directement en magasin (comme Gibert Joseph ou Boulinier), par des sites de revente ou des applications (comme bebertweb ou momox), là aussi les solutions sont nombreuses. Certaines petites enseignes acceptent sans souci de reprendre des livres d’occasion pour les revendre ensuite et vous pouvez aussi vous rendre dans les brocantes et vide-greniers.

Recycler ses livres

Comme disait Lavoisier : « Rien ne se perd, tout se transforme ». Que ce soit en bouquet de fleurs, en lustre, en table de chevet, en support pour plantes, en tête de lit, en étagère murale, en porte-manteau ou en cachette secrète, les idées créatives ne manquent pas !

Et vous, que faites-vous de vos vieux livres ?