[FOCUS] L’IMPRESSION À LA DEMANDE

Après un article consacré au pilon des livres, intéressons-nous à la technologie de l'impression à la demande (Print on demand en anglais, ou PoD). Pratique et moins coûteuse que l'imprimerie traditionnelle, l'impression à la demande est une des tendances majeures dans le marché du livre, répondant notamment à la nécessité de réduire les stocks.

Une qualité très proche de l'impression traditionnelle

À ses débuts, l’impression à la demande faisait difficilement le poids face à l’impression traditionnelle : choix de papier et de format restreint, traitement des couleurs et des images de moindre qualité, etc. Il s’agissait plutôt d’une solution de « secours ». Aujourd’hui, les techniques ont bien évolué et les possibilités sont beaucoup plus nombreuses. Bien entendu, l’impression à la demande ne correspond pas à tous les types de publication et il est indéniable qu’elle ne représente pas forcément la solution idéale pour les beaux livres, par exemple. En revanche, elle convient tout à fait pour des contenus simples constitués principalement de texte et de quelques illustrations.

Des livres toujours disponibles

C’est aussi une solution idéale pour que les livres ne soient jamais épuisés : ils restent disponibles indéfiniment, avec des délais de commande qui sont de moins d’une semaine. C’est ainsi que de nombreux éditeurs se sont mis à la demande pour leur « fond de catalogue », tous ces livres qui ne bénéficient plus de l’attrait de la nouveauté, mais qui sont encore commandés en faibles quantités. Auparavant, une fois le stock écoulé, ils étaient référencés comme « épuisés ». Les commercialiser coûtait trop cher en gestion des stocks et des retours des libraires. Mais désormais rien de plus simple que de répondre à la demande des lecteurs, en imprimant les exemplaires à chaque commande.

Une meilleure distribution internationale

À l’heure actuelle, la distribution à l’échelle internationale représente également un défi de taille pour l’éditeur papier traditionnel et faire parvenir l’un de ses livres sur un autre continent peut se transformer en un véritable casse-tête qui implique des coûts postaux colossaux.  Là aussi, l’impression à la demande représente une solution idéale, en permettant de travailler en circuit plus court tout en diminuant les frais et les délais de livraison ce qui n’est pas sans rappeler le livre numérique.

Un processus digital pour un produit papier

L’impression à la demande repose finalement sur un procédé totalement digital, mais qui permet de livrer un résultat physique. Il s’agit là de l’une des plus grandes forces de ce procédé, qui offre par conséquent une liberté beaucoup plus grande à l’éditeur.  Plus besoin donc d’anticiper les prochaines réimpressions pour apporter des changements à ses livres. À l’image du livre numérique, le POD offre donc une flexibilité incroyable à cet égard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *