[SÉLECTION] RENTRÉE DES CLASSES

Cette semaine est synonyme de rentrée des classes pour de nombreux enfants et enseignants. L'occasion de vous présenter une sélection d'ouvrages liés à l'école (mais pas que) publiés aux Éditions du Panthéon.

1. Donner du sens à l'école d'aujourd'hui de Christophe Labrousse

« Je fais remarquer que notre rôle d’éducateur consiste à sortir de l’ornière les élèves en difficulté ; ce à quoi ils me rétorquent qu’ils sont professeurs et non éducateurs. Qu’ont-ils alors à voir avec l’Éducation nationale ? Ne devrait-on pas parler plutôt d’Enseignement national ou mieux encore de Déversoir de connaissances national ? Cela finit, comme j’aurais dû m’y attendre, par une convocation dans le bureau du principal, qui m’explique que je n’ai rien compris, qu’en fait cette classe de 5e est une « classe poubelle » et que, malheureusement, ces classes sont indispensables. »

Après des expériences décevantes au sein de l’Éducation nationale, Christophe Labrousse comprend que sa vision humaniste de l’enseignement ne peut s’intégrer à ce milieu. Interpellé par les échecs scolaires et les enfants qui décrochent, il crée en 1996 le collège Dominique Savio, un établissement scolaire hors-contrat.

Refusant tout dogmatisme, il conçoit intelligemment un nouveau système éducatif principalement adapté aux élèves en difficulté. Classes à effectifs restreints, programmes suivant rigoureusement ceux de l’Éducation nationale, les méthodes sont concrètes, vivantes et pensées afin de développer l’épanouissement personnel, l’intégration sociale et l’ouverture au monde des élèves.

Avis éditeur : À la fois passionné et réaliste, Christophe Labrousse défend un modèle éducatif équilibré, mélange de modernité et de tradition afin de mener chaque élève vers l’épanouissement.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

2. L’école des hommes de Christophe Agogué

« L’éducation présente la double caractéristique de rendre effective et garantie la reproduction de la classe bourgeoise et de constituer un investissement à long terme difficilement compatible avec l’action politique, qui recherche une rentabilité électorale à très court terme. Une refonte totale de l’enseignement ne peut se concevoir sans un effort d’investissement calibré sur 20 à 30 ans, le temps de construire une nouvelle génération. En cela, on se posera bien sûr la question de la compatibilité de nos règles de fonctionnement démocratiques avec une véritable politique désintéressée de l’éducation et du savoir. »

Alors qu’elle se confine aujourd’hui au simple rôle de production et de reproduction des élites, condamnant au passage des pans entiers de notre société à la marginalité, « L’école des hommes » doit changer. Offrir à chaque enfant la possibilité de devenir un citoyen pleinement actif au sein de la collectivité, lui permettre de réaliser un projet de vie, tout autant personnel que professionnel : c’est à ce prix que l’école sera vraiment démocratique. Et révolutionnaire, aussi !

En s’appuyant sur la philosophie dès le plus jeune âge, en s’attachant à la promotion des sciences, de la politique, de l’art et de l’amour – les 4 dimensions vertueuses d’Alain Badiou –, l’éducation publique doit aussi remettre en cause ses méthodes. Terminé, le primat de l’académisme et le monopole des agrégés sur la dispense du savoir, place aujourd’hui à une formation plus participative, moins verticale, où chaque citoyen trouvera un rôle à sa dimension. Il s’agit là d’un véritable programme nécessaire à la reconquête d’une organisation démocratique et citoyenne, mais aussi, et surtout, un vrai défi face à la résignation libérale et passive du consommateur gouverné.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

3. La Fabrique des Hommes de Lionel Pradelier

Aujourd’hui, à quoi sert l’École ? Un simple passage obligatoire ou un moyen d’épanouissement ?

Lionel Pradelier brosse une photographie de nos sociétés et de leurs paradoxes : d’une part, une puissance à faire et à réparer le monde jusqu’ici inégalée et, de l’autre, un enlisement toujours plus profond par peur ou par incapacité à changer de paradigme. Cette contradiction a fait émerger depuis deux décennies un impérieux désir de Bonheur que l’auteur cherche à traduire et à expliciter. En s’appuyant sur la philosophie, la psychologie positive et les développements des neurosciences, il propose une approche concrète, mesurable et accessible à chacun. Il confirme alors la possibilité d’un cheminement individuel et collectif permettant de mieux appréhender nos perceptions et nos comportements au quotidien, en partie hérités de nos schémas socio-éducatifs.

Fort de ces éléments et au travers de ses expériences, il constate que l’Éducation, et par incidence l’École, s’avère souvent contre-nature aux apprentissages nécessaires au développement de l’individu, à son bien-être et à son bonheur. Pragmatique, l’auteur propose des pistes d’actions pour composer une société plus en phase avec nos aspirations, et surtout plus humaine. Une société où l’école serait créative, solidaire et davantage centrée sur l’Être que sur le savoir. En définitive, s’autoriser une éducation au bonheur.

Avis éditeur : 30 années dans le monde de l’enseignement supérieur et du management donnent à Lionel Pradelier légitimité pour nous alerter. Nous continuons collectivement à faire fausse route dans notre perception de la réussite, ne laissant que peu d’espoir aux nouvelles générations en demande d’un autre contrat social. Désireux de changer notre vision sur ces sujets, il signe son premier essai aux Éditions du Panthéon.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

4. Les clés du succès au baccalauréat de Guy-Hermas Dieu-Béni-Socrate Djamawa-Endjikpeno

« Réussir au baccalauréat n’est pas une chance ; c’est le fruit d’une préparation harmonieuse et sereine qui doit commencer le plus tôt possible. Le temps passe souvent si vite, si bien qu’il vaut mieux commencer à organiser les révisions le plus tôt possible. »

Précieux sésame permettant l’accès aux études supérieures, le baccalauréat est souvent synonyme de stress et de peur de l’échec. Pourtant, la formule pour réussir est simple : de bonnes méthodes de travail et une organisation minutieuse sont les meilleures clés.

En complément des cours dispensés au lycée, l’auteur propose avec cet ouvrage un corpus des meilleures disciplines de travail à adopter, directement inspirées de celles de plusieurs élèves toutes séries confondues. Pédagogique et instructif, il dispense dans un discours ouvert à tous, des conseils de concentration et de discipline : confiance en soi, ténacité et rigueur en sont les maîtres mots. Loin d’être anodines, ces préconisations sont essentielles pour atteindre ses objectifs. Concret, cet ouvrage permet d’être appliqué sitôt lu, afin d’allier la pratique à la théorie. Qu’attendez-vous ?

Avis éditeur : Pédagogique et instructif, Guy-Hermas Dieu-Béni-Socrate Djamawa-Endjikpéno dispense dans un discours ouvert à tous des conseils de concentration et de discipline : confiance en soi, ténacité et rigueur en sont les maîtres mots. Loin d’être anodines, ces préconisations sont essentielles pour atteindre ses objectifs et réussir son baccalauréat.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

5. Agilité Management Accompagnement de Christophe Clavé

Nous définirons ici le coaching comme une pratique dont “la fonction ultime est d’aider les individus et les organisations à fixer leurs buts, leurs visions et leurs plans pour le court terme. Trouver du sens, visualiser l’avenir, apprendre à développer des scenarii, planifier les étapes vers sa vision de l’avenir, tout en gardant ses objectifs à l’esprit.”

L’évolution profonde des pratiques managériales a entraîné un bouleversement du rôle des dirigeants générant de nouveaux besoins d’accompagnement. Afin de cerner précisément en quoi ces nouvelles méthodes ont évolué, Christophe Clavé démontre comment le mentorat et surtout le coaching, avec ses paradoxes et ses spécificités, sont devenus incontournables.

En effet, compte tenu de la diversité et de la complexité des demandes, le leader se retrouve à la convergence d’attentes toujours plus importantes qu’il lui est impossible de maîtriser parfaitement. L’auteur décrypte ainsi toutes les clefs pour faire du management une valeur ajoutée de l’entreprise.

Avis éditeur : Avec un regard bienveillant et expérimenté, Christophe Clavé propose un mode d’accompagnement stratégique dédié à tous les dirigeants. Ainsi, il fait émerger la question du sens de l’action dans un monde où le sens des affaires ne suffit plus…

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.