Rencontre avec Zoé Aubry, auteure de « Les ailes de Saliha »

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

C’est l’aventure d’une jeune fille ange gardien, qui n’a pas une vie facile : elle doit protéger un humain, traverser les tourments de l’adolescence, et elle part à la recherche de son père disparu sur un chemin semé d’embuches. C’est un roman fantastique qui fait écho à plein de choses de notre vie terrestre et qui peut aussi bien parler aux adolescents qu’aux adultes.

2. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

Je dirais qu’il y en a plusieurs, mais le but premier est que le lecteur passe un bon moment. Ensuite, je pense que c’est la tolérance, envers les autres mais aussi envers soi. Nous sommes les premiers à nous faire du mal, à nous juger pas assez bien. De la tolérance et de l’espoir. Parfois, les choses sont difficiles mais ça ira, ça passera. 

3. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Elles sont multiples et très éclectiques. C’est principalement les choses qui m’entourent, un peu de vécu, des auteurs comme Anthony Horowitz qui créent des mondes et des univers incroyables et beaucoup de musique, que cela soit des vieilles chansons françaises, du jazz, de l’indie pop ou du rap francophone.

4. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Je pense que j’ai toujours plus ou moins eu des histoires dans la tête parce que je lisais énormément depuis toute petite. Mais le livre qui m’a vraiment fait commencer à écrire, c’est Raven’s Gate d’Anthony Horowitz. Je ne saurais dire pourquoi mais c’est un auteur que je suis depuis mes onze ans et qui continue de me fasciner et de m’inspirer.

5. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Sensible, généreuse et rêveuse. Je pense – j’espère – que ce sont des choses que l’on peut retrouver quand on me lit.

6. Quelle est votre citation favorite ?

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » d’Antoine de Saint-Exupéry. 

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Je n’en ai pas. J’écris tout le temps, partout. J’ai pleins de carnets, des notes de téléphone ou d’ordinateur avec des idées, des phrases ou juste des mots, des feuilles volantes et parfois, j'écris même au dos des tickets de caisses.

8. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Je rêve vraiment de travailler dans l’écriture. J’essaye de diversifier mes formes, qu'il s'agisse   de romans, de nouvelles, de scénarios, de poésie ou de formes hybrides. Tout ce que je veux, c’est écrire des histoires, la forme précise sera réfléchie plus tard. 

9. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

J’ai eu le privilège que mon manuscrit soit accepté par plusieurs maisons d’édition et ce sont les Editions du Panthéon qui m’ont accueillie le plus chaleureusement en me proposant ce qui me paraissait être la meilleure offre pour faire connaître mon roman au public.

10. Le mot de la fin ?

Je me dois de dire merci à toutes les personnes qui ont soutenu le projet depuis le début, qui ont contribué à ce que ce livre existe et surtout à ma maman (c’est elle qui m’a forcée à écrire ça). Et je ne peux dire qu’"À bientôt pour la suite". 

Découvrir "Les ailes de Saliha" : https://bit.ly/3boj7wh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *