[ÉCONOMIE DU LIVRE] LES CHIFFRES-CLÉS DU SECTEUR DE L’ÉDITION

Le Ministère de la Culture a récemment publié son rapport annuel sur les chiffres-clés du secteur du livre. L'occasion de faire le point sur le marché du livre et de l'édition, première des industries culturelles en France.

Chiffre d'affaires

Baisse du chiffre d'affaires des éditeurs de 3 % (2,687 milliards d’euros) et du nombre d'exemplaires vendus de  3,2 % pour la troisième année consécutive en 2013. Cependant, hors édition scolaire qui doit faire face à une absence de réforme scolaire (- 13,1 % en valeur), le chiffre d'affaires de l'édition ne diminue que de 1,3 %.

Production

Hausse des titres, baisse des tirages  : si la production de titres a continué sa progression en 2014 (+7,3 %), soit 80.255 titres dont 68.187 nouveautés et nouvelles édition en 2014 (+2,5 %), indicateur objectif de la diversité éditoriale, le tirage moyen, en revanche, a continué de baisser en passant de 5991 à 5966 exemplaires, ainsi que le nombre total de livres vendus en 2013 (427 millions contre 441 millions en 2012).

Numérique

4,1 % : la part du numérique dans le chiffre d’affaires de l'édition continue sa progression (livres numériques et livres audio en prix de cession éditeur), dont le numérique sur support amovible représente  11,3 M€ HT (0,4 % du CA) et le numérique dématérialisé (téléchargement, streaming, applications, licences d'utilisation de bouquets, ...) 3,7 % (94,0 M€ HT).

Le chiffre d'affaires généré ainsi progresse de 28,6 % (à 105,3 millions d'euros). Mais si le marché professionnel représente encore la majeure partie de l'activité (56 % soit 46 M€ HT, sa progression a surtout été portée par le doublement des ventes vers le grand public (hors édition professionnelle, le CA représente 2,3 %).

Auteurs

Le poids des auteurs progresse,  
car même si le montant des droits d’auteur diminue de 2,5 % (de 437 millions d’euros à 427 millions d’euros) leur baisse ayant été moins importante que celle du marché, elle se traduit par une augmentation de leur poids relatif dans le compte de résultat des éditeurs : 9,7 % du CA PPHT et 15,9 % du CA net.

Traductions

La part des traductions dans la production commercialisée en France était de 17,4% en 2014, stable par rapport à 2013. Hit des trois langues les plus traduites : l'anglais (59,5 %), et loin derrière le japonais (11,8 %) et l'allemand (5,4 %).

Sources : Ministère de la Culture, SNEAsfored

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.