[SÉLECTION] JOURNÉE MONDIALE DU RECYCLAGE

À l'occasion de la journée mondiale du recyclage, nous avons le plaisir de vous présenter une sélection d'ouvrages publiés aux Éditions du Panthéon ayant trait à l'écologie, où le recyclage fait naturellement partie des solutions à envisager.

 

1. Propulse de Antoine Estève

« Depuis le début du millénaire notre famille humaine et animale a développé le concept original, préalablement dénommé CREAJOB, et maintenant portant le nom de PROPULSE. Ce concept désire marier la créativité, l’imagination, le « pourquoi pas ? » en utilisant les techniques apportées par l’informatique. »

Antoine Estève reprend le projet de son fils disparu, après un long combat contre la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), en inspirant une dynamique exprimée par le terme de PROPULSE. Comme pour ses précédents ouvrages utilisant les compétences de ses chats, il s’adjoint ici l’aide de son chien Rusty pour comparer les différentes formes d’apprentissage en Europe. À l’issue de ses recherches, il propose une nouvelle filière de formation dans l’écologie et l’environnement et développe un concept mariant l’informatique et la promotion de projets novateurs nécessitant un soutien afin d’être « propulsés » dans la société.

Avis éditeur : Un ouvrage extrêmement novateur, dans lequel Antoine Estève reprend le projet de son fils disparu, qui développe une nouvelle filière de formation alliant écologie, informatique, économie ou encore sociologie.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

2. Écolo - Démago : Quand écologie rime avec démagogie de Emmanuel Decroix

Quand un homme – ou femme – politique revendique être écologiste, il me paraît diffcile de lui accorder un soupçon de confiance. L’écologie n’a jamais été un système de gouvernement ou de gestion d’un pays. L’écologie n’a aucun rapport avec le capitalisme ou le socialisme, pour ne prendre que ces deux exemples.

Emmanuel Decroix amène à s’interroger sur le sens premier de l’écologie. Il démontre que l’idée est vendue par des politiciens qui ne se préoccupent ni de la nature, ni de l’Homme : le mode de pensée « écolo » devient alors un outil électoral, pris en otage par l’économie contemporaine qui manque singulièrement de rigueur. S’imposent alors des interrogations essentielles auxquelles l’auteur propose des solutions concrètes, simples et efficaces en faveur de notre planète. Les politiciens ont-ils vraiment intérêt à prendre des mesures écologiques ?

Avis éditeur : Inviter à la réflexion sur les relations entre économie, politique et écologie. S'interroger en faisant fi du politiquement correct. Emmanuel Decroix sonde dans ce nouvel ouvrage la valeur des mesures dites "écologiques".

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

3. Corriger le progrès de Jean Coroller

« Si l’on admet la valeur morale de la logique, il faut aussi admettre qu’elle sert à construire de l’ordre sensible. Pas n’importe quel ordre. Si l’on croit en la bonté, il ne peut s’agir que d’ordre logique miséricordieux. Quelque chose qui aide à vivre.
C’est le thème de cet essai. »

Dans cet essai novateur, Jean Coroller expose sa vision des évolutions sociétales constatées dans divers domaines au fil du temps. Dans un but de réconciliation de l’homme avec ses pairs comme avec la nature et le reste de son environnement, il propose des mesures correctives afin de pallier les dérives actuelles et de réparer, sinon effacer, les erreurs commises par le passé. Que le social et l’environnemental deviennent des solutions et non plus des problèmes.

Avis éditeur : Peux-t-on réparer les erreurs commises dans le passé en matière d’écologie ? Jean Coroller propose des mesures correctives dans cet essai novateur, où le social et l’environnemental ne sont plus des problèmes mais des solutions.

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

4. L’Écologie radicale expliquée à ma belle-mère de Aurélien Dupouey-Delezay

« Le constat que trace l’écologie radicale, c’est qu’il y a un décalage, et même un gouffre, entre notre très haut niveau de développement technique et notre faible niveau de développement spirituel et moral. Nous sommes exactement dans la situation de l’apprenti sorcier : nous avons éveillé un pouvoir que nous ne maîtrisons pas, mais qui nous permet de modifier à la fois la nature et l’être humain lui-même. Pour prendre une autre comparaison, la technique industrielle est dans nos mains comme une arme à feu dans celles d’un enfant de huit ans. Ça ne peut finir que par un drame ! »

La crise écologique est l’un des principaux enjeux de notre époque. Convaincu que seule l’écologie radicale offre des moyens de se préparer au choc à venir, l’auteur s’emploie à la définir au travers d’un dialogue familial. En prônant une véritable réconciliation avec la nature et une philosophie basée sur le respect de toutes les formes de vie, y compris non-humaine, il démontre que cette démarche ne vise pas seulement un bouleversement de notre organisation politique et sociale, mais conduit irrémédiablement à un renouvellement complet de nos mentalités.

Doté d’un esprit lucide et d’une plume convaincante, le défenseur de la planète dresse le constat d’un certain échec de l’écologie radicale, et propose quelques pistes pour une plus grande efficacité de ce courant dont il se revendique.

Avis éditeur : À la fois complet et synthétique, cet ouvrage présente le mouvement complexe de l’écologie radicale. Pédagogue et amusant, il saura séduire les écolo-sceptiques !

Lire un extrait : http://livre.immateriel.fr/fr/read_book/9782754736695/#pct0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *