Merci Covid !

Cinq mois après le confinement et contre toute attente, le marché du livre a le vent en poupe. Zoom sur les tendances d’une année 2020 qui oscille entre faillite et bilan record.

Mars 2020 : La covid-19 frappe, et le confinement aussi. L’inquiétude se généralise sur de nombreux secteurs d’activité, craignant la crise économique. QUID du marché du livre ? 

Dès les premières semaines de confinement, l’avenir des libraires pose question… Sans plus aucune possibilité de mettre à disposition son produit, et face à la souplesse d’acteurs en ligne, la librairie de quartier fait grise mine.

La survie de ces enseignes d’anthologie affole les consommateurs, qui mettent un point d’honneur à se détourner d'Amazon et autres géants numériques. 

Mai 2020 : Place au déconfinement. 

Les ventes en librairies explosent, avec des chiffres comparables aux périodes de Noël. À croire que la possible disparition des vendeurs de livres a fait réfléchir… 

+100% de ventes pour des enseignes par rapport à la même période en 2019 ! Le contre-coup de trois mois de privation ? Non, car ce dynamisme dure avec +42% de ventes, +16%, +5%, +7% de juin à septembre ! 

Septembre 2020 : Selon une étude de l’Institut GFK, le retard accumulé est en majeure partie rattrapé. La solidarité envers les enseignes de quartier est notable, et c’est avec surprise que l’on constate que plus la librairie est petite, plus le chiffre d’affaires est en augmentation ! 

Cependant la partie n’est pas gagnée: C’est le dernier trimestre 2020 qui déterminera la nature du bilan annuel de ce  marché complètement challengé ! 

À l’approche des fêtes de Noël, espérons que l’objet « livre » maintienne sa position d’exception dans le choix des cadeaux, et prenne définitivement sa revanche sur une crise inédite. D’ici là, voici quelques suggestions de lecture à glisser sous votre sapin : https://bit.ly/2FLfo2j !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *